À propos de nous

Dumoulin Bicyclettes offre des solutions complètes de transport urbain.

L’une des grandes problématiques actuelles pour les citoyens se nomme «mobilité». Comment se déplacer intelligemment économiquement ? Comment prendre soin de nos héritages environnementaux, moraux et physiques ? Et si Dumoulin Bicyclettes vous proposez une solution à ces questions ? Le vélo… Oui ? Vous comprenez ? Voilà, vous entrevoyez les plaisirs qui vous attendent !

Nous avons les réponses à vos défis de déplacement. Nous avons les solutions pour vous faire entrevoir les mille façons de vivre sa ville en toute intelligence, sans se soucier du trafic, en respectant l’environnement, en découvrant et saluant les êtres humains qui vous entourent.

Nous croyons en un avenir positif pour nous tous en tant que communauté. Grâce à vous, nous serons présents à vos côtés pour le vivre.

L'histoire de Dumoulin

2015/2016-…

Nouvelle étape dans l’histoire de Dumoulin avec un remaniement dans l’actionnariat. Pierre-Marie Legrain, employé depuis 2010, «profite» des envies d’ailleurs de Jean Lecompte pour devenir co-propriétaire. Fort de ses convictions, il forme désormais avec Etienne la nouvelle équipe dirigeante. Entrepreneurs, ces messieurs veulent d’abord et avant tout s’inscrire comme partie prenante d’une société, comme acteurs de changement. Ils renouvellent leurs engagements auprès de la clientèle et envers leurs employés. Le bien-être basé sur les relations humaines, la confiance, l’honnêteté, le travail et le soin des autres et de son environnement, voici le programme tout à fait politique et économique de Dumoulin Bicyclettes. Des valeurs de progrès inscrites dans le code génétique de cette entreprise.

C’est avec fierté que Dumoulin a reçu le prix Estim du meilleur commerce de détails en 2016, offert par la Chambre de Commerce de l’Est de Montréal.

2011-2016

Presque soixante ans d’existence sur Villeray et voilà un dilemme important pour cette entreprise en croissance. Le local désuet, étriqué et surtout en décomposition avancée devait être rénové. Rénover ou déménager ? Décision difficile à prendre, mais suite à de nombreuses heures de recherches, l’endroit idéal est découvert. Sur la rue Jean-Talon, face au marché, un local avec des excellents volumes, une vitrine, un rez-de-chaussée et de la place pour créer une «institution»! Le sous-sol sert de salle de démonstration, d’accueil mécanique et bien entendu, d’entreposage. Ceci facilite grandement la circulation en période de pointe. Toute l’équipe de Dumoulin Bicyclettes, TaKtik design, Sébastien Bisson, Olivier Laplante-Goulet, ont unis leurs efforts pour créer un magasin extraordinaire. Nous sommes fiers d’avoir remporté le prix du design en 2011.

2005-2010

Après avoir travaillé ici même, Étienne Roy-Corbeil et Jean Lecompte décident d’acheter le commerce afin de lui donner un nouvel envol. Une spécialisation en vélos urbains et pliables est immédiatement mise de l’avant. Ils saisissent immédiatement l’occasion de devenir une nouvelle référence au Québec. La concurrence en matière de vélos urbains et pliables est très loin de considérer cette offre comme pertinente. Même si le marché demeure encore aujourd’hui obsédé par le cycle de «loisir» et de sport, Dumoulin Bicyclettes a contribué à ce que le vélo comme mode de vie et de transport soit de plus en plus considéré. De boutique de quartier, Dumoulin attire maintenant une grande quantité de gens de la grande région montréalaise, de Québec et même du Nord-Est américain.

1997-2005

Après avoir travaillé au Vélociste, François Blais achète Dumoulin Bicyclettes. M. Blais focalise sur les vélos pour toute la famille, des hybrides aux vélos d’enfants en passant par les vélos de montagne. C’est durant cette période que les 2 propriétaires actuels ont commencé à travailler dans l’univers du vélo. La boutique est alors un point important du quartier pour y faire réparer son vélo.

1989-1996

En 1987, M. Marineau tombe par hasard sur une annonce vue dans le journal. Pour des raisons floues, Procycle, le plus grand fabricant de vélo au Canada, s’occupait de la vente du fond de commerce. Ils étaient aussi propriétaires de la bâtisse du 651 Villeray. M. Marineau achète Dumoulin comme hobby. Il était en effet à la retraite et cherchait un passe-temps. Toute la famille participe au fonctionnement du magasin. Les enfants, pendant leurs études universitaires, étaient conseillers, Mme Marineau mettait elle-aussi la main à la pâte. Les produits Procycle constituaient une majeure partie de l’inventaire avec des marques comme Vélo Sport, Peugeot, et Oryx. On y vendait un mélange de vélos de montagne, hybrides ou pour enfants. Des vélos assemblés sur place étaient aussi vendus, principalement des 3 vitesses internes conçus pour l’hiver.

1984-1988

En 1980, Jean-Pierre Desnoyers achète Cycles Baggio avec son frère et un autre associé. Quelques années plus tard, il achète, probablement seul, Dumoulin Bicyclettes. À l’époque, on y réparait même des cyclomoteurs de marque Solex, Peugeot, Jawa et Motobécane.

1952

M. Dumoulin est visiblement passionné par le vélo! En plus d’avoir fondé l’entreprise, il écrit deux livres complets sur l’utilisation de ce bolide. Le premier, "Mon amie ma Bicyclette", est un guide complet du vélo. De l’historique aux avantages de rouler à vélo, en passant par les ajustements, on y retrouve tous les points importants. Le deuxième, «Santé et Joie de Vivre par la Bicyclette», est une version abrégée du premier livre et a été publié par les éditions Lidec. M. Dumoulin a même importé les vélos Cycle Du Moulin. Nous en retrouvons quelques-uns encore aujourd’hui. On nous raconte que Dumoulin était un des plus grands points de vente de vélos de cyclotourisme de Montréal.

Découvrez l'équipe

Marc-André, Gérant de l’équipe atelier

Tout minot, c’était la mécanique d’auto qui le bottait. Pour autant, parler à l’oreille des chevaux vapeurs, ça l’a vite barbé. Il préfère désormais caresser les cadres de vélos. Entre ses mains, les machines se font bichonner. Mécanicien hors pair, ingénieux débrouillard, il exerce son métier avec talent et générosité. Marc-André sait être proche de ses troupes, participe pleinement aux succès de toute l’entreprise et aide à résoudre les problèmes.

Il aime le nougat et le miel par dessus tout, les boissons gazeuses aux goûts acidulés, les trucs multicolores qui se mangent. Bref, «c’t’un bec sucré». Ça lui permet de garnir son réservoir d’énergie et de vivre à fond ses excursions plein-air, ses sorties vélos de montagne, ou encore la rénovation de sa nouvelle maison. Derrière ce tempérament agité, aucune violence. Au contraire, vous découvrirez un grand coeur altruiste et loyal. Confiez-vous à lui !

David, conseiller

David semble avoir un sourire gravé sur le visage. Vendeur de piano pendant presque 10 ans, il a fait ses gammes dans le service à la clientèle. Pour notre plus grand bonheur et celui de nos clients, il s’est parfaitement adapté au milieu du vélo montréalais. C’est normal, il est affable, agréable et propose des options après vous avoir écouté attentivement.

Sa vie est très chargée. Chanteur professionnel, il se produit entre autres à l’OSM. Parlez-lui de Gospel, de Carmina Burana ou de chants de marins, et les yeux de ce garçon se mettent à pétiller. Pianiste, chanteur, chef de choeur, cycliste engagé, vendeur mais aussi excellent cuisinier…voici les gages d’une vie bien remplie, mais aussi d’un homme plein d’esprit et sage de ses diverses expériences.

Béatrice, conseillère

Béatrice est bien vivante et aime le faire savoir. Elle sourit et écoute, elle est pleine d’empathie. Professionnelle, elle sait guider n’importe quel client vers le bon choix de vélo. Croyez-nous, lorsque Béatrice se penche sur votre cas, c’est du sérieux ! Elle a une volonté : vous aider à faire du vélo. Avec plaisir et détermination, elle parle de ses expériences et partage tout son savoir à qui veut l’entendre. Nous sommes ravis de l’avoir «ravi» à la concurrence!

Poursuivant avec courage et détermination des études en traduction, elle cultive plusieurs ambitions. Continuer à vivre des expériences enrichissantes à travers le monde (reviens Béa, le Chili, c’est pas mieux qu’ici !), devenir traductrice et interprète, connaître l’espagnol et l’arabe. C’est tout le mal qu’on lui souhaite!

Dans la vie on ne fait pas ce qu'on veut, mais on est responsable de ce que l'on est. (J-P. Sartre)

Julien, chef d’équipe mécanique

Julien est un jeune homme de son temps : plein de ressources et de savoirs. Depuis qu’il est entré en mécanique chez Dumoulin, il cultive avec sagacité l’art du savoir-faire. Travailleur et impliqué, Julien fait partie de ceux qui «remettent le métier sur l’ouvrage». Avec minutie et patience, il est capable de tout démonter, comprendre et remonter.

Cuisinier talentueux et bon vivant, il consomme généralement sa propre pitance mais ne rechigne jamais sur un «spécial Corvette de la Ligne Rouge» ! Il cumule depuis longtemps les kilomètres de déplacement en deux roues à énergie humaine. Il essaie avec attention toute sorte de pièces et accessoires, et n’hésite jamais à partager le fruit de ses expériences, toujours avec le bon mot !

Il n’y a pas besoin de courage pour faire ce que l’on aime. (F. Arthaud)

Philippe, conseiller

Lorsque nous avons recruté Philippe, on s’est tout de suite dit que ça allait être une «bonne pioche». Travailleur, ponctuel, efficace et surtout, d’une grande aide auprès des clients. Il écoute et analyse brillamment les besoins exprimés par tous. Philippe est convaincu : se déplacer à vélo, c’est le plus facile. Ça vient avec un mode de vie «simple» qui le remplit de satisfactions.

Il y a deux ans, Philippe traversait le Canada d’Ouest en Est. Une aventure pleine d’enseignements, qu’il partage volontiers en toute humilité, avec beaucoup d’humour et de simplicité. C’est sûrement de tout ça qu’il tire une grande générosité : Philippe aime nous gâter de fruits frais, de brownies, de M&Ms, et des différentes expériences culinaires qu’il tente avec son déshydrateur.

Ici, il ajouterait certainement qu’une «bonne croûte de cuir de framboises, c’est comme le bonheur, ça se partage». «Merci full, Phil».

Ils ne sont pas tous libres, ceux qui se moquent de leurs chaines. (Nathan le sage, G.E. Lessing)

Nathan, conseiller

Jeune homme plein d’énergie, Nathan double son emploi du temps très chargé en génie mécanique pour se muer en conseiller chez Dumoulin Bicyclettes. Raisonné et attentif, il saura vous poser les questions essentielles et surtout écouter vos réponses afin de déceler vos besoins et d’y répondre avec précision.

Volontaire et généreux, il est aussi très en jambe : foot (soccer), déplacements quatre saisons en vélo, course à pied, Nathan n’a pas le souffle court ! D’où tire-t-il toute cette énergie ? D’aucuns bien informés vous répondront qu’à l’image de Samson, ses cheveux sont bien longs. De là à sauter aux conclusions, il y a un pas. Le franchirez-vous ?

Chuck Norris est contre les radars automatiques : ça l’éblouit lorsqu’il fait du vélo.

Julien, mécanicien

Julien est mécanicien senior. Calme et courtois, il est efficace et accumule de l’expérience : mine de rien, il sait y faire avec un rotor retors ! Formé à l’école Dumoulin, il a aussi un diplôme de machiniste de l’EMAM. La vie pour Julien, c’est une question de rythmes. Julien roule tous les jours. À travers la ville pour aller du boulot à ses répétitions, de concerts en performances scéniques. Ses jambes tournent et suivent une cadence : celle du pignon fixe de la roue de son vélo. Celle de ses bâtons de batteur professionnel.

Temps d’arrêt.

Il est une des stars de la musique de l’équipe. Julien participe à plusieurs projets musicaux, de jazz au hip hop. Il se déplace de plus en plus souvent à Toronto, et a même participé récemment à une tournée européenne. Suivez le tannage de peaux ici.

Le cycliste n’est pas un survivant folklorique du passé. C’est un pionnier de l’avenir. (P. Guth)

Étienne, propriétaire

Designer industriel, technicien en matériaux composites, chef d’entreprise, papa, Etienne collectionne les casquettes. Au sens propre et figuré. La palette de ses tâches au sein de l’organisation est aussi large que celle de ses couvre-chef préférés. Depuis plus de dix ans, il transmet avec enthousiasme sa foi et son credo : le vélo changera le monde. Comme ce monsieur est assez bon en proverbes, il connait bien le «charité bien ordonnée commence par soi-même». La famille se déplace à vélo, 4 saisons par an.

À part ça, son odeur préférée est celle de la «coupe». On sait aussi de lui qu’il joue au hockey avec des Lynx, dans un garage, pour une ligue de défense (sic.). Il démontre une certaine appétence pour les bulles embouteillées et les seuls embouteillages qu’il «subira» avec bonheur, ce seront ceux causés par une «parade de victoire» qu’il attend avec impatience. Ce jour-là, il chantera et jouera du tambour devant la boutique : on a déjà hâte.

Etienne, mécanicien

Etienne est courtois et respectueux. Sous ses airs de d’Artagnan, c’est un penseur. Il aime apprendre et questionner les concepts de la philosophie. Ça tombe bien, le vélo offre la possibilité de contempler des mécanismes propres à l’allégorie et à la pensée : des roues et des jambes qui tournent, des pneus qui éclatent, des maillons qui s’assemblent pour former une même chaine, etc.

On dirait qu’il a fait sien le fameux précepte Asics : Anima Sana in Corpore Sano ! Il est capable de se lancer le défi de faire 300 kilomètres seul juste pour battre le record de distance de l’équipe. Suivant depuis un an une majeure en études asiatiques, Etienne s’est mis en tête d’apprendre à parler Japonais. Comme tout ce qu’il fait, il s’investit et agit avec méthode : il prépare cette année son voyage au Japon. Au menu ? Linguistique et vélo bien sûr ! «Gambare» et bon voyage Etienne !


Patricio L. Caballero, conseiller

Canado-argentin, Patricio nous fait le plaisir de travailler avec passion chez Dumoulin. Son sourire révèle son charme exquis et son accent coloré fait danser ses conseils de vente. Lui aussi est passé par la mécanique auto puis a décidé de laisser derrière lui ces chimères polluantes : le vélo est devenu son mode de vie. Il adopte avec entrain et plaisir la culture québécoise, non sans garder un attachement profond à ses racines. Patricio excelle dans le conseil à la clientèle, il vous écoute et sait vous guider.

L’écoute, la parole, c’est une seconde nature pour Patricio : Espagnol, Anglais, Français, Allemand, voici quatre langues qu’il maitrise couramment. Ancien avocat argentin, mécanicien, en passe de devenir ingénieur, n’en jetez plus, la coupe est pleine ! Enfin, enfin, parlez-lui des Pumas, de Messi, d’Higuain ou de Riquelme, et vous verrez l’Albicéleste au fond de ses yeux. Mais au fait, Patricio, Boca ou River Plate ?

La bicyclette est l’une des rares inventions humaines qui ne servent qu’au bien. -P. Guth

Maxime, mécanicien

Jésus ? Non. Maxime. Il n’est pas impossible de l’imaginer en charpentier, mais c’est un bien bon mécanicien que vous trouverez plutôt ici. Maxime est discret mais laisse pourtant sa trace au sein de l’équipe. Appliqué et attentif, il s’occupe de votre vélo avec amour et efficacité. N’ayez pas peur de lui confier votre petit bijou, il saura en prendre soin.

Auteur d’une traversée du Canada en vélo, il sait voyager et on pourrait facilement l’imaginer en compagnon d’aventure fiable et facile à vivre. Il continue à se cultiver en étudiant désormais l’herboristerie. Sa personnalité est attachante et calme, complète et ne vous y trompez pas, derrière ses allures débonnaires se cachent une vraie «machine» physique, capable en toute humilité et sans qu’il n’y paraisse de courir un 20 kilomètres avant de reprendre le travail. Miraculeux, non ?

Nous sommes formels : le vélo créé plus d'énergie qu'il n'en dépense. (A. Puiseux)

Ipso facto.

Laurent, mécanicien

Lorem ipsum dolor sit amet

Lorem ipsum dolor sit amet

Ce qui importe, ce n’est pas d’arriver, mais d’aller vers. (A. Saint-Exupéry)

Pierre-Marie, propriétaire

De profundis clamavi ad te, Domine

Lorem ispum. Ipso facto et manu militari.

Les cyclos sont des héros qui s’ignorent. -A. Tignon

Ce qui importe, ce n’est pas d’arriver, mais d’aller vers. (A. Saint-Exupéry)

Christian, conseiller

Christian. SUPER. Bike.

Lorem Ipsum dolor sit amet

Média imprimé

Voir, 3 mai 2012.
Vélo utilitaire : Pédaler utile, un art de vivre
La Presse, 2011.
Les Grands Prix du Design
Journal Les Affaires, 19 juin 2010.
La roue tourne chez Dumoulin Bicyclettes
Journal Les Affaires, 26 mai. 2007.
Et pourquoi ne pas acheter une entreprise?
La Presse, 16 décembre 2007.
Conduire un vélo en hiver
Progrès Villeray, février 2005.
La CDEC Centre-Nord appuie la relève

Média web

Yahoo! Québec, 22 avril 2013.
Vélo, boulot, vélo: 10 conseils pour rouler jusqu'au bureau
Journal Ensemble, 29 octobre 2011.
N'abandonnez pas votre vélo
Économie sociale Québec, juin 2009.
Récupération et recyclage
Jobboom, septembre 2006.
Prendre le pli
Jobboom, avril 2006.
Une vie sur 2 roues

Média télé

Moi & Cie télé, 2012.
Par ici la sortie
TVA, 31 mars 2010.
Salut bonjour! Des conseils vélo!
Télé Québec, 9 septembre 2009.
La Vie en Vert