Category Archives: Manuels

Flocon_neige_velo_hiver_bike

Préparer son vélo à l’hiver : les freins

Comment garder des freins en hiver ?

En hiver comme à l’été, il est important de garder des freins fonctionnels et ce, malgré les conditions météorologiques défavorables. On recommandera en premier lieu de rester alerte et de garder ses distances, mais il faut aussi que mécaniquement, le dispositif fonctionne.

Apprenons tout d’abord à identifier les problèmes et leurs causes.

Causes réduisant l’efficacité du freinage

Les épisodes de gel et dégel sont souvent à l’origine des problèmes mécaniques les plus importants durant l’hiver. Lors du dégel, l’humidité s’infiltre à l’intérieur des gaines, sur les pivots de freins, au coeur des leviers. La conséquence ne se fait pas attendre : au prochain gel, c’est la grande symphonie pour craquements, leviers bloqués, mâchoires récalcitrantes.

Le manque de lubrification et de graisse est la deuxième cause la plus importante provoquant la diminution de l’efficacité de freinage. Les conséquences sont les mêmes que précédemment : vos leviers sont bloqués, les mâchoires ne veulent plus se fermer et s’ouvrir, les freins restent bloqués.

La neige et sa cousine la slotche peuvent tout aussi bien réduire à néant votre puissance de freinage. Lorsque l’accumulation de neige ou de slotche est trop importante sur le système de freinage, ce dernier peut se trouver en «trop-plein». On peut d’ores et déjà le dire, la solution est assez simple dans ce cas : un bon nettoyage à la brosse autour des pièces importantes, en dessous des patins et c’est la liberté à nouveau !

Prévenir et guérir

Avant et pendant l’hiver, il est important de bien graisser et lubrifier le vélo et ses centres vitaux. Pour les freins par exemple, il faudrait lubrifier l’intérieur des gaines (où les câbles passent) avec de l’huile à chaine.

Pour cela, ôtez le câble de la gaine et remplacez-le avec un nouveau câble en acier inoxydable, faites couler un léger filet d’huile dans le trou de la gaine, laissez couler pendant quelques secondes et ensuite, passez le nouveau câble (ou l’ancien s’il est encore «beau»). Il est préférable d’effectuer cette opération lorsque la gaine est sèche (sans eau ni humidité à l’intérieur).

 

freins-lubrification-du-cable

Notez que les câbles en acier galvanisé sont à proscrire. Ils rouillent bien trop vite. Il existe aussi des câbles d’inox enduit de téflon. Si vous vous assurez d’un passage de câble avec beaucoup moins de friction, ce ne sont peut-être pas les câbles que vous voulez «brûler» durant l’hiver. À vous de choisir cependant !

 

N’hésitez pas à reproduire l’opération durant l’hiver. Il n’est pas nécessaire de changer le câble à chaque fois, vous pouvez simplement l’ôter du levier et faire couler l’huile le long du câble, près de l’ouverture de gaine.

Pour les freins V-brake et cantilevers, graissez les pivots. Cela évitera qu’ils ne figent et protégera les mâchoires de l’humidité. Il faut dévisser la mâchoire des pivots, badigeonner de graisse et ensuite reposer l’ensemble.

En ce qui concerne les freins hydrauliques à disque, assurez-vous que le mélange d’huile employé est bien compatible avec les plus faibles températures. L’huile minérale de Shimano n’est pas forcément médiocre, mais il faut la surveiller de plus prêt. Exactement, ce sont les sceaux d’étanchéité qui peuvent mal supporter les températures les plus froides. Le mieux à faire est de venir nous voir pour vérifier cela !

Protégez les leviers

Ce conseil paraît un peu bête, mais lorsque votre vélo est dehors, n’hésitez pas à le protéger. Le couvrir d’une bâche n’est pas idiot, surtout pour les nuits. C’est un premier obstacle pour le gel, ou pire le verglas!

La bâche est quand même un peu casse-pied à installer et ce n’est pas rare qu’elle s’envole… Aussi, pour protéger en tout temps votre «cockpit» de conduite, nous vous conseillons fortement les moufles de guidon. Non content de vous tenir les mains au chaud, elles agiront de la même manière qu’une bâche et protégerons les parties les plus sensibles du système de freinage et de passage de vitesse (les leviers) !

 

Freins et leviers protégés

Câbles, gaines et leviers de freins et vitesses sont bien à l’abri !

 

Lire plus sur l’entretien de son vélo en hiver

Quels sont les dispositifs les plus fiables ?

Qu’est-ce qui est le plus compatible avec l’hiver du Québec ?

1- Rétropédalage. Pourquoi ? Parce que peu importe les conditions, du moment, de la veille ou de demain, vous aurez un frein ! Ce frein fonctionne très simplement, comme un levier : il n’a pas besoin d’être entretenu (outre un nettoyage et un graissage des vis avant et après l’hiver).

Le moyeu Shimano à frein rétropédalage est sans conteste le meilleur dans cette catégorie. Vous le retrouverez par exemple sur le Dahon Speed Uno.

Vous retrouverez également ce système en option sur certains moyeux à changement de vitesse interne. Cependant, il faut bien noter que la plupart du temps, ce sera sur des moyeux à vitesse unique et tous les vélos ne peuvent accueillir ce système.

2- Freins à rouleaux (roller brake): semblables aux freins tambour des voitures, ils sont eux-aussi très fiables et rassurants en hiver. Ils fonctionnent très bien en tout temps et c’est rare qu’ils soient bloqués. Faites attention au câble et au levier et tout ira bien !

Vous retrouverez ce système sur les Electra Townie Go ou sur les vélos cargo Nihola et Babboe Big ce qui démontrent de leur puissance et fiabilité.

4- Freins à disque : le marché semble installer durablement les freins à disque en haut des priorités et ce n’est pas sans fondement. Les freins à disque, qu’ils soient mécaniques ou hydrauliques, sont fiables et puissants, fonctionnent très bien dans des conditions difficiles. Quid de l’hiver ?

En ce qui concernent les freins mécaniques, vous aimerez la simplicité d’action et leur durabilité. L’entretien n’est pas si compliqué et il faudra bien prendre garde de lubrifier et graisser les parties adéquates (pas les disques ni les plaquettes !).

Comme mentionné plus haut pour les freins hydrauliques, vous veillerez à ce que le mélange utilisé pour le freinage «passe» l’hiver. C’est surtout au niveau des sceaux d’étanchéité que le bât peut blesser. On a observé néanmoins une amélioration notable ces dernières années et plusieurs ont pu profiter de leurs freins hydrauliques sans aucun soucis l’hiver dernier. Seul bémol, l’entretien est quand même plus difficile à réaliser par soi-même et les pièces à changer peuvent coûter plus cher. Ce bémol peut là-aussi se relativiser : toutes les pièces de rechanges ne sont pas du Shimano XTR !

Vous retrouverez ces freins hydrauliques sur les excellents vélos 4 saisons Raleigh Cadent i8, Trek Lync 5 ou encore le tout nouveau et vraiment cool Electra Super Moto i8

.

5- V-brake (freins à tirage linéaire) et freins cantilever : ces deux systèmes sont foncièrement bons pour l’hiver. Ils assurent un freinage assez puissant lorsque toutes les conditions sont réunies, cependant, ils sont plus sensibles aux conditions et peuvent se bloquer plus facilement. Là encore, il existe d’excellentes qualités de V-brake ou Cantilever et ce dernier système a été et reste encore une référence dans les milieux du cyclo-cross (vélo de route dans la bouette).

La plupart des hybrides vendus chez Dumoulin sont équipés de systèmes à tirage linéaire (V-Brake).

Afin d’améliorer les performances de freinage de vos freins à tirage linéaire, vous souhaiterez sûrement changer de patins de frein : employer une gomme plus ou moins tendre peut faire toute la différence en situations difficiles.

Choisissez ici les patins de freins «bons pour l’hiver»!

5- En bas de la liste, nous avons inscrit les freins à tirage latéral. C’est ce qui équipe les vélos de route ou bien les Simcoe Electra Loft. Ces systèmes, s’ils sont récents, répondront correctement. Dès que les conditions deviendront trop intenses par exemple, il est certain qu’ils subiront fortement les assauts de l’hiver et que vous aurez une moins bonne performance de freinage. Si vos freins sont comme ça et qu’ils ont plus de dix ans… attention à vous !

 

Vitamine G ! La préparation hivernale adéquate des mécaniciens de Dumoulin Bicyclettes

C’est la saison des préparations hivernales de Dumoulin Bicyclettes ! Prenez votre rendez-vous en nous contactant immédiatement au 514-272-5834

 

Choisir ses pneus : Schwalbe Marathon Winter ou Continental Top Contact Winter II ?

 

Comment bien vivre son hiver à vélo ?

Vélos électriques

Notre politique de service pour les vélos électriques

 

Vous le savez, nous entrons sur ce marché avec l’intention de démontrer tout notre savoir-faire et vous conseiller des produits fiables, adaptés à vos besoins. Voici notre politique de service pour les vélos électriques.

Dumoulin Bicyclettes, c’est une équipe connaissant ses produits, un service après-vente de qualité et un service cordial et volontaire. C’est avec ces valeurs que nous nous mettons sur le marché du vélo électrique.

 

Une promesse de suivi

 

Comme pour tout produit vendu chez Dumoulin, nous vous accompagnons tout au long de son utilisation. Nous proposons une promesse de suivi : pendant deux ans, nous vous garantissons les ajustements des freins et vitesses et nous diagnostiquerons les systèmes gratuitement. Cela n’implique pas les pièces qui sont sujettes à l’usure normale (patins, transmission, etc…).

 

Garanties des manufacturiers

 

// Vélos électriques équipés du système Bosch

 

Bosch garantit son système pour une période de deux ans ou un total de 500 cycles de rechargements. C’est la période d’utilisation à partir de l’achat qui prime.

 

// Vélos électriques équipés du système Shimano STEPS

 

La période de garantie pour un vélo électrique équipé du système Shimano Steps est de deux ans à partir de la date d’achat pour toutes les composantes STEPS ou un total de 1000 cycles de rechargements. C’est cependant la période de temps qui prime.

 

// Systèmes de conversion BionX

 

La période de garantie pour les systèmes électriques de BionX est de 2 ans ou 500 cycles. En vous enregistrant (ce dont nous nous chargeons), vous obtenez une année de plus. C’est la période de temps d’utilisation après achat qui prime.

 

Politique de prix pour la conversion d’un vélo avec le système BionX

 

a) Vous achetez un système neuf BionX + un vélo neuf chez Dumoulin Bicyclettes = gratuit !

 

Nous ne chargerons pas l’installation du système Bionx sur votre vélo neuf.

 

b) Vous achetez un système neuf BionX chez Dumoulin Bicyclettes et vous voulez convertir votre vélo = 150$

 

La conversion de votre vélo requiert un examen minutieux : vous voulez que votre vélo soit bien ajusté et que nous nous assurions que tout soit sécuritaire. Nous vous proposons donc la connexion de toutes les composantes du système BionX + une mise au point «responsable»i.e. ajustements des freins et vitesses, nettoyage de transmission, alignement des roues, vérification de l’ensemble du vélo. Le prix pour cette conversion est de 150$. 

 

c) Vous achetez un système neuf BionX chez un concurrent, vous voulez le faire installer par nos soins = 150$

 

Vous souhaitez profiter de notre expertise, ou vous n’êtes pas satisfaits du service proposé ailleurs ? Il nous fera plaisir de vous proposer l’installation à 150$. Celle-ci comprend la mise au point de deuxième niveau «responsable» ainsi que les connexions des différentes composantes du système.

 

 

Diagnostiques

 

Le diagnostique, c’est le branchement au système. Ce dispositif nous permet de suivre les performances des moteurs et batteries, de mettre à jour les micro-logiciels. Le diagnostique de vélo électrique nous permet d’identifier les problèmes éventuels tout comme il nous permet de lire les informations d’utilisation. C’est un outil excellent pour assurer une longue vie à votre système électrique et personnaliser ou optimiser sa performance.

 

À l’achat d’un système neuf chez Dumoulin Bicyclettes, nous vous offrons ces diagnostiques pendant deux ans.

Dans tous les autres cas, ce diagnostique sera chargé 25$.

 

 

Politique de prix

 

Chez Dumoulin Bicyclettes, nous vendons au juste prix : nous assumons nos tarifs et les garantissons pour tous. Les rabais n’interviennent que lorsque nous avons des excédents d’inventaire. C’est ce qui vous garantit la meilleure équité et surtout la meilleure transparence.

N’hésitez pas à nous contacter pour toute interrogation quant à nos prix, ou au prix d’un concurrent. Il nous fera plaisir de vous informer de nos politiques et de ce que nous sommes en mesure de vous proposer. Nous vous proposons une solution complète : vélos de qualité, offre de conseils au point, service après-vente hors pair, garanties et suivi. Choisir Dumoulin Bicyclettes, c’est choisir une relation de confiance.

Choisir sa selle Brooks

Comment choisir sa selle Brooks ?

Conseiller une selle est un art périlleux. On a beau mesurer, palper et supposer, le verdict n’est pas toujours à la hauteur des espérances. Cependant, on peut quand même suivre des jalons qui permettent de limiter les incohérences et de maximiser le confort sur la selle.

Comment choisir sa selle Brooks ?

En premier lieu, identifiez la largeur théorique de votre selle, en rapport avec la géométrie de votre vélo et donc de votre position. Par exemple, vous roulez sur un vélo de route, avec une géométrie agressive, sportive, vous avez probablement une position penchée. En règle générale, cela impose une selle assez étroite, afin d’éviter les frottements des cuisses sur la-dite selle. Le principe de base est donc : plus votre position est agressive, plus la selle est étroite. Moins vous êtes penché sur votre vélo, plus votre selle doit être large.

Vous avez un vélo de type européen, avec une position droite.

Ou communément appelé «de ville». C’est par exemple le cas pour les Simcoe, les Electra Loft, les Chelsea ou encore les Linus, Brooklyn Bicycles, Breezer, et Norco City de ce monde. Sur ce type de vélos, votre position est droite : vos jambes sont complètement à l’avant et ce sont vos fesses qui reposent entièrement sur la selle, raison pour laquelle il est préférable d’en prendre une plus large (B67, B18, B72).

Vous avez un vélo agressif (non, il n’a pas la rage).

Si votre position est agressive comme sur un vélo de route ou de piste, il est souvent recommandé de prendre un modèle assez étroit, car étant inclinées vers l’avant,  vos jambes ont besoin d’espace pour bien se mouvoir et vos ischions sont simplement appuyés sur la selle. (Swift, B17 étroite, B17 Étroite Impériale, Cambium C15, Team Pro).

Et pour le reste, il y a… la position médiane ! (ou la plus largement répandue)

Pour les vélos hybrides, de cyclotourisme ou de ville vous offrant une position avec une inclinaison modérée, les selles de largeur «moyenne» sont les plus adéquates étant donné qu’une partie de vos fesses sont déposées sur la selle et que vous avez également besoin d’un certain espace pour permettre à vos jambes de pédaler librement. (B17, Cambium C15 ou C17, Flyer, Conquest).

Il ne faut pas s’y méprendre, le fait qu’une selle soit plus large ne garantit pas un niveau plus élevé de confort par rapport à un modèle étroit. Si vous choisissez un modèle trop large pour la position que vous avez, une friction risque de se créer entre vos cuisses et les côtés de la selle. Inversement, si vous choisissez un modèle trop étroit, vous n’aurez pas le plein support que votre selle devrait vous offrir.

Observations et remarques

À noter que les B17, les C17 sont offertes également en version «S», soit short en la langue de Shakespeare. Ce sont des modèles que l’on conseille aux femmes : elles ont un nez de selle un peu plus court et une assise légèrement plus large. Les femmes ont, en général, un bassin plus large que celui des hommes (ce qui est un fait «anatomique» et ne signifie rien d’autre que cela ;), soit dit en passant!).

Certains modèles comme la B17 Impériale, offrent une découpe orthopédique dans le but de diminuer la pression périnéale. Ceci peut être une bonne option pour ceux et celles qui sentent généralement un inconfort, un engourdissement, ou qui désirent faire de longues distances.

D’autres comme la Flyer, la Conquest, la B67 et la B18 possèdent des ressorts, ce qui est intéressant pour la ville ou le cyclotourisme afin de vous offrir une suspension un peu plus prononcée.

Côté esthétique, différentes couleurs sont disponibles, les traditionnelles sont le brun antique, miel et noir. La B17 existe aussi dans une déclinaison de couleurs variées. Les éditions spéciales arborent des rivets en cuivre martelés à la main (et c’est très beau!).

Les modèles traditionnels en cuir doivent être entretenus (lire notre article : «comment entretenir sa selle Brooks?») et une certaine période de rodage est nécessaire. Si ces aspects vous rebutent, soyez sans crainte, Brooks offre des modèles pré-vieillis, qui raccourcissent grandement la période de «cassage» de la selle. Dans la même optique, la nouvelle collection de selles en caoutchouc naturel vulcanisé, la collection Cambium, se décline en plusieurs modèles et couleurs. La C15 est la plus étroite que nous ayons en magasin et la C17 est un peu plus large. Sachez que pour les Cambium, il est aussi possible d’en faire l’essai !

Une selle est un accessoire si personnel qu’il est toujours possible d’adapter ou de contourner les règles pour accéder au confort «suprême». Par exemple, certains hommes vont préférer les selles de femmes et d’ailleurs il est aussi très fréquent de voir des femmes préférer les modèles masculins. Il ne faut pas s’entêter ou se sentir «diminué» ou «anormal» pour autant. Une fois sous vos fesses, personne d’autre que vous le saura et surtout surtout, votre confort est la seule raison qu’il faut garder.

Voilà ! à vous de jouer maintenant : choisissez votre selle ici et n’oubliez pas la crème proofide pour toutes vos selles en cuir !

Cambium

Brooks

Choisir sa selle Brooks

Quoi faire pour protéger et entretenir sa selle Brooks ?

Confort inégalé sur le long terme, sensation de souplesse, sur mesure avec le cuir qui se forme au cycliste, une solidité à toute épreuve, et un look, à faire tourner des têtes : vous venez de vous procurer une selle Brooks : comment la protéger et la faire durer le plus longtemps possible ? 

 

Le temps qui passe et les soins prodigués jouent pour vos arrières

 

Toute selle Brooks peut paraitre inconfortable voire même coriace, au premier abord, mais détrompez-vous! Le temps passé en selle et les soins que vous pourrez lui prodiguer la rendront très confortable. 

Le cuir évolue, vieillit et aura besoin d’être nourri, imperméabilisé, assoupli. Tout cela peut être réalisé avec la crème d’entretien Proofide, créée par Brooks.

Comment appliquer cet enduit? Quels sont les gestes adéquats, pour garder sa selle Brooks longtemps, quelles sont les recommandations du fabricant?

Issu du vivant, le cuir change d’aspect avec le temps et l’utilisation. L’enduit Proofide est lui aussi issu d’ingrédients naturels.

 

Dessus, dessous : application de la crème Proofide

 

Commencez par l’appliquer sur le dessus de la selle en petite quantité et étalez-le avec une guenille propre.  Sur le dessous de la selle, allez-y plus généreusement, avec les doigts ou au chiffon : le cuir est plus poreux ici et la crème aura plus d’incidence sur l’assouplissement de votre selle.

Laissez à votre selle une journée ou une nuit de répit afin de laisser au cuir le temps de bien absorber le produit. Polissez le dessus avec un chiffon propre. Vous pouvez ensuite l’installer, l’ajuster et rouler ! 

Par la suite, selon votre fréquence d’utilisation, vous devrez répéter ce processus, une, deux, ou même trois fois dans l’année.

Brooks_proofide_ouvert

Attention ! Pour les selles colorées, si vous ne laissez pas reposer votre selle assez de temps après un traitement au Proofide, il est possible que la selle perde de sa teinture, ou déteigne sur vos vêtements.

Un mot sur les autres méthodes : les huiles de pied de boeuf ou autres crèmes fonctionnent aussi. Mais attention, ce sont souvent des crèmes plus grasses, et elles ont tendance à trop assouplir le cuir, à détendre celui-ci et ainsi réduire la durée de vie de la selle. Nous vous recommandons chaudement la crème Proofide.

 

Après une longue période d’usage, régler la tension de votre selle

 

Vous pouvez, et c’est ce qui fait la durabilité des selles Brooks, tendre le cuir de votre selle. En effet, avec le temps, le cuir de votre selle aura tendance à s’affaisser. Il est donc fort utile de pouvoir remédier à ce problème. Cependant, il sera nécessaire d’effectuer ce réglage parcimonieusement, car une fois arrivé au bout de la vis de tension, votre selle ne pourra plus être tendue. Nous vous conseillons des petites touches, un quart de tour de clef voire un demi, à la fois.

Brooks_clé de tension

Attention ! Une surtension, ou une tension lorsque la selle est mouillée, risque de trop étirer le cuir de votre selle et de la déformer définitivement.

 

Lacets (selles Impériales et Aged)

 

Certaines selles sont vendues avec des lacets. Ils prolongent la durée de vie de ces deux gammes de selles, qui sont fabriquée avec un cuir plus souple (Aged) ou avec une découpe de cuir orthopédique (Impériale). Ces deux caractéristiques rendent ces selles plus souples, elles ont donc besoin de tension plus souvent. Le lacet doit toujours être attaché, car c’est ce dernier qui permet à la selle de conserver sa forme et prévient une déformation prématurée du cuir.

 

Toute selle Brooks est garantie 2 ans après la date d’achat, contre tout défaut de fabrication, et pour les propriétaires originaux. Il suffit de revenir avec votre preuve d’achat chez un détaillant Brooks. Il est aussi possible de trouver des pièces de rechange, et tout ce que vous aurez besoin afin d’entretenir votre Selle. Sachez que vous pouvez aussi prolonger la garantie originale de votre selle en enregistrant votre achat sur le site de Brooks, vous aurez ainsi droit à une garantie de 10 ans !

 
 

Brompton_barcelona_foldingbike

Plier et déplier un Brompton

Voici deux vidéos montrant les mouvements à faire pour plier et déplier un Brompton.

Après quelques essais, vous serez capable de les faire en quelques secondes seulement. Le record du monde se situe en-dessous de 10 secondes…

En attendant de faire un concours, entrainez-vous !

Et si vous avez des difficultés, n’hésitez pas à passer nous voir. Il nous fera plaisir de vous faire un cours de pliage/dépliage. C’est moins haletant que du «spining», mais on s’amuse aussi beaucoup ! :)

 

Schwalbe_marathon_winter

Préparer son vélo à l’hiver. Partie 1 : les pneus

Vous êtes nombreux à vouloir vous informer sur l’utilisation d’une bicyclette en hiver.

Premièrement, les pneus. Il s’agit possiblement de la pièce qui fera le plus de différence. Quoi choisir? 2 options principales. Des pneus à crampons de caoutchouc ou des pneus à clous.

Les_Pneus_à_Clous_marathon_winter-Les pneus à clous : Ils ont l’avantage d’être moins glissants sur la glace. Sur la neige, peu d’avantages, car les clous se perdent dans la neige. Sur l’asphalte, ils sont un peu plus glissants. Leur avantage principal est d’être plus prévisible. On glisse légèrement, mais jamais trop.
Pneu suggéré : Schwalbe Marathon Winter. On le gonfle par temps sec, on roule donc moins sur les crampons de tungstène, par temps glacé, on le laisse légèrement mou pour une meilleure adhérence à la glace.

 

Les_Pneus_à_Crampons-Les pneus à crampons : On doit les choisir étroits (environ 700×35 ou 26×1,35) pour qu’ils puissent fendre la neige, sinon il risque de flotter dessus, et vous allez avoir beaucoup moinsde contrôle. Il existe peu de ce genre de pneus sur le marché, mais heureusement qu’il existe une épreuve de cyclo-cross (course mi-route, mi-montagne), nous prenons les pneus de ce sport comme pneu d’hiver. Le modèle le plus populaire ces temps-ci est le Schwalbe CX Pro, disponible autant en 700 qu’en 26″. Sur la glace, ils glissent! Ailleurs, ils offrent de bonnes performances. Si vous roulez à Montréal, il y a quelques jours avec de la glace au sol, mais la plupart du temps, on roulera sur l’asphalte.

Donc on recommande les pneus à clous si vous voulez rouler en toute sécurité en tout temps, mais sachez que les pneus à crampons vont faire le travail dans la majorité des cas.

porte-bag-biologic-4

Porte-bagage de vélo pliant BioLogic Portage 20

Cet article est écrit par notre ami Rémi qui, après une maîtrise obtenue en 2010 à Montréal et un an de voyage, s’est retrouvé pour le travail à Matane, la plus gaspésienne des villes du Bas-Saint-Laurent, pour les prochaines années. Il nous relate donc à l’occasion ses histoires avec ses fidèles compagnons sur deux roues, en particulier Georges, un Dahon Mu Uno.
———————

Pour moi, un vélo sans porte-bagages est un vélo tout nu. Et surtout, c’est un vélo qui n’est pas fonctionnel: pas possible de transporter une charge sans un porte-bagages ou un inconfortable sac à dos. Une très chère personne m’a justement fait cadeau d’un beau Portage 20, de BioLogic. Il s’agit d’un rack spécialement conçu pour les vélos pliants. Je l’ai mis un peu à l’épreuve lors d’une balade dans le parc du Bic.

porte-bag-biologic-1

Georges est donc maintenant habillé, admirez!
porte-bag-biologic-2
L’objet semble solide. Le constructeur recommande de ne pas dépasser la charge de 10 kg, mais franchement, je pense que je me sentirais confortable avec deux sacoches bien chargées accrochées sur ce bel accessoire. Il vient avec un tendeur qui permet de fixer ce que vous voulez sur le dessus. C’est pratique, certes, mais je ne l’estime pas très durable, avec ses crochets en plastique. Rien ne vaut les bons vieux bungee chords…mais attention aux yeux!
Évidemment, l’ajout du porte-bagages augmente légèrement l’encombrement du vélo une fois plié, et son poids aussi. Mais ça reste très raisonnable, voyez plutôt les quelques clichés suivants.
 porte-bag-biologic-3
porte-bag-biologic-4
Ce porte-bagages permet d’accrocher certaines sacoches. Le fabricant recommande l’utilisation de celles qu’il fabrique, évidemment. Mais si vous avez déjà de belles sacoches, vous voudrez probablement les utiliser sur ce rack…certains modèles pourront s’adapter, c’est le cas des miennes.
Le seul hic: comme le porte-bagages n’est pas conçu pour elles, les sacoches sont un peu trop avancées…et votre pied risque fortement de les toucher lors du pédalage, ce qui s’avère désagréable. Il faut s’arranger pour que la charge soit reculée au maximum pour ne pas être gêné, mais il est possible que vous ayez à pédaler un peu du talon. C’est le seul inconvénient de taille que j’aie trouvé à cet accessoire, et c’est ce qui justifiera le test d’un autre modèle! Enfin, on peut quand même rouler! Allons-y, d’ailleurs…
porte-bag-biologic-4
À bientôt sur la route!
Choisir ses pneus

Savoir choisir: les pneus!

Choisir ses pneusQui ne s’est pas déjà gratté la tête devant la myriade de pneus disponibles sur le marché, d’une boutique à l’autre? Éléments essentiels d’un vélo, responsables autant du confort que de la vitesse, ils méritent souvent trop peu de notre attention. Car si autant de choix existent dans le fabuleux monde des pneumatiques, c’est qu’il n’existe pas de recette miracle, et que chaque modèle a ses forces et faiblesses. Afin de faciliter le choix d’un pneu adapté à vos besoins, nous avons essayé de défricher la jungle d’informations provenant de toutes les compagnies. Voici ce que ça a donné.

Des nombreuses caractéristiques à considérer, nous avons retenu six: la vitesse, l’adhérence, la protection contre les crevaisons, le confort, la durée de vie et le prix. Ces six questions résument bien les forces et faiblesses de chaque pneu et permettent de comprendre les choix qui sont faits lors de sa conception.

La vitesse d’un pneu représente son efficacité à nous propulser vers l’avant. Le contre-exemple parfait est un pneu de montagne: conçu pour l’adhérence, sa largeur et ses crampons augmentent drastiquement la résistance au roulement. Un pneu très rapide, en contrepartie, aura généralement une gomme très lisse et peu collante, afin de diminuer la friction contre l’asphalte. La vitesse est donc parfois acquise aux dépends de l’adhérence. Une autre manière de gagner en vitesse est de choisir un pneu plus étroit – dans ce cas, c’est le confort qui diminue légèrement, car les chocs sont moins absorbés.

L’adhérence représente la capacité de l’extérieur du pneu à adhérer au sol, et dépend beaucoup des conditions: asphalte sèche ou mouillée, sentier de terre, de gravier, de boue? Deux facteurs sont principalement responsables de l’adhérence: la gomme utilisée (le mélange de caoutchouc) et le profil du pneu. En général, des rainures plus ou moins profondes permettent d’évacuer l’eau, augmentant l’adhérence par temps mouillé. Ceci dit, une gomme assez molle peut être suffisamment adhérente à elle seule, permettant d’avoir un pneu lisse – c’est notamment le cas de beaucoup de pneus de route. Pour le vélo utilitaire, on privilégiera un pneu assez lisse pour ne pas trop nous ralentir tout en ayant un profil assez prononcé pour bien adhérer sous la pluie.

La protection contre les crevaisons désigne la difficulté qu’auront les morceaux de vitre, clous, punaises et autres méchancetés pointues à se faufiler à travers le pneu pour se rendre jusqu’à la chambre à air. Plusieurs pneus intègrent aujourd’hui une bande anti-crevaison au centre, plus difficile à percer que le caoutchouc. Les pneus les plus résistants ont aussi les flancs renforcés, car les attaques ne sont pas toutes frontales. De nombreuses matières différentes sont utilisées dans ce domaine mais elles affectent presque toutes la rigidité du pneu, son poids et/ou sa résistance au roulement, ayant un effet sur le confort comme la vitesse.

Un pneu avec plus de confort est un pneu qui absorbe bien les vibrations et les chocs de la route. C’est après tout la raison d’être du pneumatique, car n’importe quel pneu est déjà beaucoup plus confortable que rouler directement sur la jante en métal! En règle générale, plus un pneu est large et souple et plus il sera confortable. Les modèles pliants, par exemple, sont plus souples que leurs équivalents non-pliants car la tringle est plus flexible que la tringle en acier régulière.

La durée de vie est une caractéristique secondaire qui découle généralement des autres, quoique plusieurs pneus soient conçus avec ce point comme priorité, généralement des pneus de cyclo-tourisme. Il faut savoir qu’une gomme plus molle s’use souvent plus vite, et que les pneus les moins chers sont plus minces et donc arrivent plus vite à la fin de leur vie utile.

Finalement, le prix est évidemment directement lié à tout le reste. Par exemple, des technologies plus avancées (et plus coûteuses) permettent d’obtenir des gommes très adhérentes tout en offrant peu de résistance au roulement, ou des mesures de protection anti-crevaison – comme le Kevlar – qui sont très légères et flexibles, ayant peu d’impact sur le roulement.

En conclusion

Nous avons appliqué cette grille d’analyse aux modèles que nous avons en magasin pour dégager les différences entre eux afin, nous l’espérons, de simplifier le choix d’un pneu adapté aux besoins de chacun. Le résultat? Deux grilles: une pour les pneumatiques 700C hybrides et une pour les 26 pouces. Cliquez ici pour les consulter:

Voici la grille pour vous aider à choisir un pneu de taille 700mm (hybride)