Category Archives: Vie de l’entreprise. Vies dans l’entreprise.

À propos de Dumoulin Bicyclettes !

Dumoulin Bicyclettes se spécialise dans le commerce de vélos urbains de déplacements. Nos valeurs d’entreprises tournent autour du transport humain, actif, écologique. Vélos pliables, vélos cargos familiaux et utilitaires, vélos électriques, de ville, polyvalents, notre offre répond aux besoins des personnes choisissant le vélo comme mode de vie. Notre service est entièrement tourné vers ces clients : nous voulons leur proposer les bonnes solutions, concrètes, adaptées et personnalisées.

C’est aussi une entreprise animée par un esprit d’action et de responsabilité face aux défis de nos sociétés : protection de l’environnement, changements climatiques, pollution de l’air, humanisation des espaces de vie.

De multiples raisons pour nous soutenir, nous rejoindre ou encore nous contacter pour plus d’informations !

 

Engagements et valeurs de Dumoulin Bicyclettes

 

Politique d’approvisionnement : application de nos valeurs

Qu’est-ce qui motive nos choix ? Comment prenons-nous nos décisions ? Quelles en sont les conséquences pour notre organisation ? Pour nos clients ? Une bonne introduction à nos défis dans cette publication !

Emballages et déchets : nos défis, nos efforts, nos réponses

En tant qu’entreprise, nous avons à répondre à plusieurs défis organisationnels et collectifs pour ne pas impacter trop négativement notre environnement. Voici un article parlant de nos contraintes et des efforts que nous mettons à nous améliorer.

 

Pourquoi travailler chez Dumoulin Bicyclettes ?

 

Dumoulin Bicyclettes, c’est avant tout une équipe. Trouvez votre place parmi nous en apportant votre enthousiasme et en faisant une différence concrète dans le secteur du déplacement actif !

Paroles d’ex : pourquoi travailler chez Dumoulin Bicyclettes ?

Paroles d’ex (2) : pourquoi travailler chez Dumoulin Bicyclettes ? 

&

Les efforts et la conscience de Dumoulin Bicyclettes : l’approvisionnement

Dans une publication récente, nous avons fait mention de nos efforts pour gérer au mieux les déchets produits par nos activités. Afin de nous améliorer, nous avons décidé de nous doter d’une politique d’approvisionnement. Lors de nos achats, nous avons un vrai pouvoir de décision. Les volumes que nous commandons sont de loin trop faibles pour créer de la pression sur nos fournisseurs, cependant nous pouvons choisir des critères et appliquer une «charte». En voici le détail.

Principes généraux

 

Pourquoi rédiger une politique d’achats ? Pour se doter de lignes directrices et pouvoir toujours s’y référer en cas de décision à prendre ! Nous travaillons avec de nombreux fournisseurs, et nous voyons passer de multiples opportunités : nouveaux produits innovants, rabais de volume, liquidations d’inventaires, programmes de ristournes, etc. L’énonciation de nos critères de choix nous permet de nous responsabiliser et de pouvoir tirer parti de toutes les occasions, sans nous perdre ni contrevenir à nos valeurs ou nos objectifs.

Dumoulin Bicyclettes entend offrir à ses clients des produits de qualité, dédiés à la pratique du cyclisme de déplacements. Ils doivent amener des bénéfices en matière de confort, de plaisir, de fonctionnalité et de crédibilité de cette pratique.

90% des Québécois évoquent le plaisir lorsqu’ils parlent du vélo. C’est aussi notre mandat : choisir des véhicules, des accessoires et offrir des services d’entretien qui maintiennent l’utilisateur cycliste dans cet état de «bien-être». Se déplacer en vélo, c’est faire le bien, pour soi, pour ses proches et pour la société en général. C’est une conviction, qui s’appuie sur des faits !

Nous sommes également convaincus que le plaisir provient de diverses sources lorsque l’on pratique les déplacements actifs. Le confort et la confiance par exemple peuvent grandement modifier l’appréciation du cycliste. On choisira donc des vélos et des accessoires en fonction des besoins de nos clients, de leurs contraintes et des fonctionnalités nécessaires à toujours augmenter la satisfaction, à court et à long terme, de nos clients.

Nous nous efforçons d’obtenir les meilleurs prix pour ces derniers et pour notre organisation, étant entendu que le meilleur prix n’est pas forcément le moins cher. Nous croyons que des produits durables sont moins dispendieux à long terme puisqu’on les change moins souvent que d’autres articles moins chers mais plus «jetables». C’est d’autant plus important aujourd’hui avec la multiplication des vélos électriques, des accessoires à batteries, etc.

Cette politique d’achats n’aurait rien d’original si nous n’y insérions pas un principe général de durabilité : notre impact sur notre environnement est de notre responsabilité. Nous souhaitons faire en sorte de le diminuer.

Pour cela, nous souhaitons rationaliser nos achats, favoriser les entreprises québécoises (grossistes et artisans), ou encore privilégier les entreprises ayant des atomes crochus avec nos valeurs. Nous avons également pris le biais de favoriser le plus possible d’achats en vrac pour nos pièces mécaniques et nos accessoires. Dans les choix d’achats, nous prenons en compte l’emballage et le fameux «packaging».

Alors, qu'est-ce qu'on met dans notre panier ?
Alors, qu’est-ce qu’on met dans notre panier ?

Politique d’achat : rationalité, approvisionnement local et vrac

Qu’entendons-nous par «rationalisation» et comment parvenons-nous à favoriser l’économie québécoise ?

Dumoulin Bicyclettes demeure une petite entreprise. Notre volume de ventes et conséquemment d’achat n’est pas assez élevé pour nous présenter comme un gros joueur capable d’imposer des contraintes à ses fournisseurs. Nous vivons plutôt avec leurs exigences et tentons de trouver nos leviers d’actions et de décisions autour de ces impératifs. Nous avons en effet un pouvoir décisionnel : voici comment nous l’utilisons.

Rationalisation de nos achats

Pour Dumoulin Bicyclettes, il est important de ne pas immobiliser des sommes trop importantes en inventaire. Nous fonctionnons globalement sur un principe du «juste à temps». Cependant, ce dernier principe entraine une multiplication des commandes.

En saison, il est important pour nous d’être le plus réactif possible. Il se peut qu’une cliente ait besoin d’une pièce que nous ne tenons pas en inventaire pour que son vélo soit réparé. Nous devons alors compiler une commande chez un fournisseur. Nous essayons alors de regrouper les différentes demandes spéciales avec le réapprovisionnement. Non seulement cela nous permet d’économiser sur les frais de port, mais en ne commandant qu’à un lieu au lieu de trois, notre décision induit moins de déplacements de camion, moins de boites, etc.

La conséquence est en général un délai plus important pour les commandes. En saison forte, les demandes sont tellement nombreuses que les minimums sont facilement atteints. Malheureusement pour nous, cela ne dure que du mois d’avril au mois de juin !

Notre objectif est donc de toujours être réactif et prêt, mais de favoriser le groupement de commandes, chez des fournisseurs assez proches. De ce point de vue, nous pouvons nous compter chanceux, le Québec est une province très riche en termes de fournisseurs vélo. Non seulement c’est mieux pour les kilomètres parcourus par notre commande, mais ce sont aussi des dollars qui restent au Québec. Non négligeable.

Nous cherchons les meilleurs prix pour nous et pour nos clients, parmi des fournisseurs qui ont des produits de qualité, en lien avec notre activité, et qui de préférence ont leurs sièges sociaux au Québec. Nous ne nous empêchons cependant jamais d’aller ailleurs si les services sont meilleurs, si les prix sont plus compétitifs, si les produits sont plus pertinents.

Par exemple, nous sommes très heureux de pouvoir offrir des produits de compagnies excellentes et proches de nos valeurs. Brompton, compagnie «soeur» de Dumoulin en ce qui a trait aux valeurs et aux objectifs. Vaude, entreprise avec une vision durable en recherche constante d’améliorations et de préservations de l’environnement. Urban Arrow, compagnie néerlandaise produisant des solutions de vélos cargo, ou même les Danois Nihola.

En savoir plus sur Vaude

En savoir plus sur Nihola

En savoir plus sur Urban Arrow

Nous détournons également les buts de certains autres produits et compagnies. Trek et Electra, par exemple, ne sont pas forcément des entreprises aussi proches de nous dans les valeurs. Néanmoins, elles proposent des vélos de qualité, confortables, polyvalents et des produits toujours plus attirants afin de convaincre le maximum de monde de faire du vélo. Des objectifs que nous pouvons facilement faire nôtre et surtout détourner pour un usage quotidien des vélos.

Enfin, nous sommes capables de faire des choix «drastiques» et idéologiques. Nous boycottons en effet toutes les compagnies détenues par Vista Outdoor. Ce holding américain qui est un fervent défenseur du port d’armes aux USA et un donateur zélé de la National Riffle Association. Giro, Blackburn, Bell, Camelbak ou encore Co-pilot faisaient partie de notre «portefeuille» de marques. Comment aurions-nous pu continuer à acheter ces produits alors que nous savions pertinemment les faits énoncés plus haut ? Comment proposer à nos clients de faire le choix à notre place ? Vista a annoncé son intention de vendre ces marques. Belle opération de déminage : depuis deux ans, aucune offre n’a été faite à notre connaissance, peut-être parce que les efforts pour vendre ces compagnies sont très minimes ?

Quoi qu’il en soit, nous utilisons notre pouvoir de décision avec conviction. Le genre de conviction qui nous pousse à encourager les artisans et entreprises locales comme Arkel, Cocotte, Cass’, Di-Ann Design, Glint, Capsul. C’est avec beaucoup de curiosité et d’enthousiasme, de conviction et de motivation que nous essayons d’encourager les artisans émergeants, les entreprises locales, produisant au Québec. Notre marché de Noël par exemple visait à mettre en avant ces acteurs et à en faire leur promotion auprès de nos clients.

Revenons-en cependant au sujet du vrac et de nos déchets.

Fournitures

Nous avons déjà mentionné comment nous trions les vieilles pièces, les chambres à air et les pneus. La pollution vient cependant beaucoup des emballages. Par exemple, une chaine SRAM PC-870 est fournie en petite boite en plastique. Il n’y a pas si longtemps, il n’était pas possible d’obtenir du vrac pour cette chaine et nous en changeons pas loin de 250 par années. 250 petites boites de plastique, avec de la graisse dessus, donc pas forcément recyclable par notre industrie québécoise… Nous avons décidé de passer au vrac pour les chaines les plus courantes. Il s’agit de plusieurs centaines de chaines par an.

Nous appliquons ce principe à plusieurs autres fournitures : cassettes et roue-libres, gaines et câbles de vitesses ou de frein, chambres à air, patins de freins. Dès qu’il est possible pour nous de le faire, nous commandons en vrac ou en semi-vrac. En outre, nous procédons de la sorte pour notre graisse, nos lubrifiants et le dégraissant Citro-cycle que nous commandons par barils de 20L.

Il est désormais possible de vous approvisionner en vrac chez Dumoulin pour l’huile Finish Line Wet et le dégraissant Citrocycle. Nous ne proposons pas la Finish Line moins visqueuse car sa composition requiert un mélange avant utilisation.

Notre entreprise pense globalement à son impact environnemental. Par exemple, n’hésitez pas à lire cet autre article insistant sur nos efforts de réduction des déchets. Cette politique d’achats de Dumoulin Bicyclettes participe de ces efforts pour se tourner vers une activité économique responsable et durable. Les gestionnaires de l’entreprise remettent régulièrement en cause leurs habitudes, leurs manières de faire, pour toujours coller à ces principes et valeurs et remplir convenablement la mission qu’ils se sont donnés. Nouvelles approches, nouveaux partenariats, recherches de conseils et d’avis, Dumoulin Bicyclettes se tient prêt pour les défis contemporains et à l’écoute des opportunités.

Merci de nous soutenir !

Lire plus sur nos engagements et nos valeurs

Emballages et déchets, nos défis, nos engagements

Paroles d’ex : pourquoi travailler chez Dumoulin Bicyclettes ?

Paroles d’ex : pourquoi travailler chez Dumoulin Bicyclettes ? 

Emballages et déchets : nos défis, nos efforts et nos réponses

Dumoulin Bicyclettes regroupe en son sein des personnes qui ont à cœur la préservation de leur environnement et sont motivées par la présentation de solutions concrètes pour parvenir à cet objectif. Pour être plus précis, l’organisation existe quasiment exclusivement parce que nous pensons que le vélo est une solution pour l’avenir de nos sociétés. Or, notre activité génère ses propres «externalités négatives».

Emballages de carton, plastiques protecteurs, chambres à air et pneus, métaux usés, livraisons : que faisons-nous pour coller à nos valeurs ?

Notre activité, c’est la promotion du vélo comme moyen de transport. Nous souhaitons convaincre que le vélo est une solution sérieuse aux problèmes graves du réchauffement climatique et de la pollution de l’air. Le vélo pliable, le vélo cargo familial et pour les entreprises, le vélo électrique et les vélos urbains sont nos outils. En outre, nous encourageons la réparation et l’entretien des vélos : dans une perspective de durabilité, de confort et d’efficacité. Cet engagement génère ses défis. Voici quelques mesures prises en vue de réduire notre empreinte environnementale.

Nos pratiques «internes»

 

Les humains de Dumoulin

Toute activité humaine produit une pression sur notre environnement. Lors de la saison forte, nous sommes une vingtaine de collaborateurs à nous déplacer pour travailler, à manger, à générer des déchets.

En tant qu’entreprise, Dumoulin Bicyclettes encourage chacun des employés à se déplacer en vélo. Les employés disposent de prix avantageux pour se procurer des vélos, pour les entretenir et peuvent avoir accès aux outils de l’atelier. Il n’est pas rare que nos fournisseurs proposent des prix encore plus avantageux pour encourager les professionnels à choisir leurs marques. Par ailleurs, Dumoulin Bicyclettes a un programme de rabais interne pour l’achat de vélos pliables.

Dumoulin est une compagnie ouverte, consciente des réalités différentes de tout à chacun. Vous pouvez travailler ici même si vous ne vous déplacez pas à vélo… bien que ce soit évidemment un avantage majeur. Tout comme arriver en pickup pour l’entretien d’embauche est un désavantage certain ! Rien de sectaire là-dedans, il s’agit d’être cohérent !

Les employés disposent de places à l’intérieur de la boutique pour y stationner leurs vélos. Moindre des choses, mais tout de même un gros effort au niveau de l’organisation de l’espace. Chaque pied carré de notre espace est exploité à fond pour ranger ou présenter les produits, nos outils et nos fournitures. «Sacrifier» une grande surface de notre arrière-boutique pour le stationnement de vélo est un effort, que nous considérons comme un encouragement à rouler au quotidien en vélo.

Ha… et il n’y a pas de place de stationnement dédiée aux employés. Désolé !

Depuis un an, nous avons agi pour composter nos déchets organiques. En saison, nous sommes nombreux à dîner et souper. L’installation d’un bac de compost est mine de rien un geste très positif : marc de café, pelures de fruits, déchets issus de préparation de repas, petits restes oubliés dans le frigo, thés et tisanes, etc. Un détournement de l’enfouissement qui est bénéfique.

Dans le même temps, Dumoulin encourage et promeut la pratique «Zéro déchet» pour ses employés. Une vingtaine de contenants réutilisables de différents formats est à disposition afin de se procurer des lunchs sans emballage autour de la boutique. Et les possibilités sont grandes avec la proximité du marché Jean Talon, des sandwicheries vietnamiennes ou encore des délicieuses soupes de Soupçon. Et ça marche ! Les entreprises voisines acceptent facilement de ne pas emballer, et toute l’équipe essaie de faire au mieux. Si certaines habitudes sont tenaces, il n’en demeure pas moins que l’encouragement est là et que la «propagande» à ce sujet est permanente !

Citons encore la récupération des piles et batteries usées pour les apporter à l’éco-centre, ou les pratiques d’échanges de pièces de vélos, de vêtements (spécialisés ou pour enfants, les parents les plus anciens passant volontiers aux parents les plus jeunes).

Facteurs organisationnels

Depuis toujours, Dumoulin Bicyclettes répare et vend des vélos. L’activité de réparation engendre son lot de déchets, assez toxiques ou problématiques. Par exemple, les crevaisons et les changements de pneus. L’entreprise fait affaire depuis de nombreuses années avec le Consortium Eco-logique pour la collecte des pneus et chambres à air usés. Là encore l’effort est naturel pour nous, mais c’est un effort non-négligeable.

Nous regroupons également le métal lié à la réparation et aux changements de pièces : chaines, cassettes, pédaliers, morceaux de cadre, etc… Tout est mis de côté pour que des récupérateurs s’en saisissent.

Certaines pièces peuvent également être détourné de la casse : c’est ici qu’intervient notre partenariat avec Cyclo Nord-Sud. Nous sommes non-seulement un point de chute pour les vieux vélos dont nos clients se départissent, mais nous mettons de côté les pièces qui peuvent encore servir, selon les critères et demandes de Cyclo Nord-Sud. Selles usées qui sont changées pour des raisons de confort, vieux leviers de vitesse désuets mais qui peuvent encore être fonctionnels à l’organisme, tiges de selles pas assez longues, etc.

C’est un autre moyen de détourner de la décharge les rebuts que nous générons.

Depuis cette année, nous n’avons plus de camion ! Nous avons toujours un entrepôt, mais nous avons décidé que nous n’utiliserions plus notre vieille réguine toute rouillée. Non seulement nous comptons économiser sur ce poste de dépenses, mais ce sera une belle occasion pour nous de rationaliser nos déplacements en louant au besoin. Une rationalisation dans le but de diminuer nos dépenses, et par le fait même, nos déplacements en camion au coeur de la ville.

Pour terminer, nous mentionnerons que sans être obnubilés par cela, nous encourageons des pratiques saines du point de vue de nos déchets. Réutilisation des feuilles pour des carnets de notes, réutilisation au maximum de nos ressources (filières, porte-document, étiquettes de prix et d’inventaire, etc…). Nos réflexes et nos habitudes ne sont pas tous adéquats : il n’en demeure pas moins que nous y pensons souvent et que c’est un objectif de l’entreprise que de modifier les habitudes néfastes.

Nos propositions pour nos clients : des gestes visibles et moins ostensibles

 

Nous l’avons mentionné plus haut, l’activité de réparation et d’entretien des vélos est «polluante». Aucun paradoxe là-dedans : nous devons changer des pièces, des accessoires, modifier certains aspects de votre vélo pour que celui-ci puisse continuer à rouler. Vous conviendrez que c’est le but recherché !

Nous avons déjà mentionné comment nous trions les vieilles pièces, les chambres à air et les pneus. La pollution vient cependant beaucoup des emballages. Par exemple, une chaine SRAM PC-870 est fournie en petite boite en plastique. Il n’y a pas si longtemps, il n’était pas possible d’obtenir du vrac pour cette chaine et nous en changeons pas loin de 250 par années. 250 petites boites de plastique, avec de la graisse dessus, donc pas forcément recyclable pas notre industrie québécoise… Nous avons décidé de passer au vrac pour les chaines les plus courantes. Il s’agit de plusieurs centaines de chaines par an.

Nous appliquons ce principe à plusieurs autres fournitures : cassettes et roue-libres, gaines et câbles de vitesses ou de frein, chambres à air, patins de freins. Dès qu’il est possible pour nous de le faire, nous commandons en vrac ou en semi-vrac. En outre, nous procédons de la sorte pour notre graisse, nos lubrifiants et le dégraissant Citro-cycle que nous commandons par barils de 20L.

Il est désormais possible de vous approvisionner en vrac chez Dumoulin pour l’huile Finish Line Wet et le dégraissant Citrocycle. Nous ne proposons pas la Finish Line moins visqueuse car sa composition requiert un mélange avant utilisation.

Nous sommes très fiers de cette nouveauté et espérons que tous nos clients soutiendront cette démarche. Nous pouvons remplir tout type de contenant, mais il est possible de remplir la bouteille originale : ne jetez plus !

Vous pouvez vous procurer une burette à remplir en cliquant ici

 

À la recherche de partenaires

 

Nous sommes en contacts avec PME Montréal pour essayer de trouver des «débouchés» aux déchets que nous générons. Nous avons de nombreuses boites de carton, des morceaux de plastiques divers, du métal.

Nous comptons sur vous pour propager la nouvelle : si vous connaissez quelqu’un ou une organisation qui serait intéressée par notre carton, nos pneus ou chambres à air, notre métal, etc… faites nous en part !

Dumoulin Bicyclettes n’est pas une entreprise figée. Nous sommes toujours à la recherche d’évolutions et d’opportunités. Nous voulons que la place que nous occupons dans notre société soit juste et justifiée. Nos efforts dans le sens d’une meilleure gestion de nos déchets vont dans ce sens. En attendant de se remettre en question, de se renouveler et de faire plus. Toujours plus.

Lire plus sur nos engagements et nos valeurs

-> Humanisation de la mobilité citadine

-> L’aventure : un héritage du fondateur Gérald Dumoulin

-> La politique d’approvisionnement : l’application de nos valeurs

IMG_6350

Paroles d’ex : pourquoi travailler chez Dumoulin Bicyclettes ? (2)

L’heure a été changée, la couche de glace fond jour après jour. Les températures remontent : oui, le printemps est là. C’est pour bientôt. Pour Dumoulin Bicyclettes, c’est le temps du recrutement. Vous êtes en recherche d’un défi différent ? Vous aimez les gens, vous aimez le vélo ? Nous sommes intéressés !

 

Et vous ? Pourquoi seriez-vous intéressé à travailler chez Dumoulin Bicyclettes ? Témoignage d’une ancienne employée.

 

Béatrice a passé cinq saisons chez Dumoulin Bicyclettes en tant que conseillère-vélo. Pendant toutes ses années, nous avons eu la chance d’observer son professionnalisme, son caractère attachant et ouvert, son empathie et son grand sens de l’écoute lorsqu’il s’agissait de guider les clients vers le bon choix de vélo. Elle a parfaitement intégré nos standards de qualité en matière de service à la clientèle. Curieuse et intéressée, elle se déplace toujours en vélo et pratique l’excursion sur la route, dans les sous-bois ou sur la garnotte avec enthousiasme. Béatrice a poursuivi ses études en traduction pendant tout ce temps, et c’est sa persévérance et son courage qui sont récompensés cette année : elle n’interprètera plus fidèlement vos besoins et ne les traduira plus en solutions, mais écoutera d’autres discussions et argumentations. On lui souhaite le meilleur. En attendant, elle recommande Dumoulin Bicyclettes pour tous !

 

DB : Quel accueil t’a réservé l’entreprise lors de ton recrutement ?

B : Je me suis sentie bien accueillie dès le début. On m’a dit que je serais écoutée si j’avais des questions, ou si je devais faire part d’un problème. Ça m’a mis à l’aise tout de suite.

 

DB : Quel accueil t’ont réservé tes collègues ?

B : Mes collègues m’ont inclus dans leurs activités, et après quelques mois, j’ai senti que j’avais trouvé ma place.

 

DB : Comment t’es-tu sentie, en tant que femme, dans le monde du vélo?

B : Chez Dumoulin je ne me suis jamais sentie jugée ou discriminée, au contraire. On m’encourageait à prendre des initiatives, que ça soit à la vente ou à l’atelier mécanique. J’étais toujours invitée lors des activités de vélo en dehors des heures de travail. On m’encourageait à être autonome et à savoir réparer mes vélos. Je n’avais pas l’impression d’être une femme dans un milieu traditionnellement masculin, mais plutôt une personne qui partageait sa passion pour le vélo avec ses collègues. J’avais déjà travaillé dans un autre magasin de vélo dans le passé, et je n’avais pas senti la même ouverture d’esprit.

 

DB : Pourquoi as-tu aimé travailler chez Dumoulin Bicyclettes ?

B : J’aime le fait que ça soit un magasin de vélo inclusif. Il n’y a pas de snobisme. Le but chez Dumoulin, c’est d’encourager le déplacement à vélo, d’inclure le vélo dans son quotidien, et ça me plait énormément.

C’est entre autre chose à cause de l’ambiance de travail que je suis restée aussi longtemps chez Dumoulin. C’est relaxe, mais ça demeure professionnel. J’aimais le fait de pouvoir m’occuper de tâches variées, de ne pas devoir m’en tenir à quelques tâches spécifiques. Aussi, ce sont des détails, mais j’aime que les conseillers et les mécaniciens puissent choisir la musique qui joue dans le magasin, le fait de ne pas avoir d’uniforme, etc.

 

DB : Pourquoi recommandes-tu Dumoulin Bicyclettes comme milieu de travail ?

B : C’est un travail très enrichissant. Il y a toujours de nouvelles connaissances à acquérir.

-C’est une façon de partager sa passion pour le cyclisme avec ses collègues de travail.
-Les patrons sont à l’écoute des employés.
-Les sorties de vélo et les activités organisées par le magasin.
-Les formations données en début de saison.

 

DB : Quels sont les avantages que tu en as retirés ?

B : -J’ai appris énormément sur le domaine du vélo au fil des années.
-J’ai obtenu mon premier contrat de traduction à la pige grâce à la traduction du site web.
-J’ai rencontré des personnes extraordinaires qui sont par la suite devenus des amis.
-Je suis désormais détentrice de trois vélos qui m’ont coûté une fraction du prix régulier 😉

 

Merci B.a. Pour tout !

À la prochaine sur la route !

 

 

Envoyez-nous votre CV et une lettre de motivation à [email protected]dumoulin.ca!

 

 

<

Postes à pourvoir

Conseiller, conseillère : temps plein et temps partiel

Description poste et annonce temps plein
Description poste et annonce temps partiel

Mécanicien, mécanicienne : temps plein et temps partiel

Description poste mécanique à temps partiel

 

 

velo_hiver_

Lire le témoignage de Kathia

 

Pourquoi travailler chez Dumoulin Bicyclettes ?

Paroles d’ex : pourquoi travailler chez Dumoulin Bicyclettes ?

L’heure a été changée, la couche de glace fond jour après jour. Les températures remontent : oui, le printemps est là. C’est pour bientôt. Pour Dumoulin Bicyclettes, c’est le temps du recrutement. Vous êtes en recherche d’un défi différent ? Vous aimez les gens, vous aimez le vélo ? Nous sommes intéressés !

 

Et vous ? Pourquoi seriez-vous intéressé à travailler chez Dumoulin Bicyclettes ? Témoignage d’une ancienne employée.

 

Kathia a travaillé en tant que conseillère durant quatre ans. À son arrivée, elle avait une excellente expérience de service à la clientèle chez David’s Tea ou Simons. Ses connaissances «vélo» étaient assez basiques mais sa motivation était au top, sa bonne humeur communicative et son adhésion aux valeurs de l’entreprise déjà acquise. Durant toute la durée de sa collaboration, Kathia a solidifié ses connaissances et a su guider nos clients avec professionnalisme et savoir-faire. Elle a même eu l’occasion de jouer au mannequin pour des photos «mode de vie», a fait un peu de graphisme, a collaboré à l’organisation d’événements comme le «Brompton Urban Challenge».  Kathia répond à nos questions.

 

DB : Quel accueil t’a réservé l’entreprise lors de ton recrutement ?

K : J’ai eu un coup de cœur pour l’entreprise dès que je suis rentrée chez DB ! J’ai adoré l’endroit, l’ambiance et le service à la clientèle que j’ai reçu. Mon frère m’a mise au défi de donner mon CV, ce que j’ai fait l’après-midi même. Lors de mon entrevue, j’ai été très bien accueillie, tout le monde était très gentil. J’avais de l’expérience en service à la clientèle, mais je ne connaissais rien au vélo d’un point de vue technique. On m’a formé et accompagné tout au long de mes apprentissages. Tant les mécanos, les autres conseillers que les patrons ont pris du temps (énormément) pour m’expliquer tout ce qu’il y avait à savoir sur le vélo.

 

DB : Quel accueil t’ont réservé tes collègues ?

K : C’était super dès la première journée. Au courant des années, j’ai eu la chance de travailler avec des personnes patientes, attentionnées et passionnées. On travaille vraiment en équipe. Ça a été un réel plaisir!

 

DB : Comment t’es-tu sentie, en tant que femme, dans le monde du vélo?

K : Assez bien (parfois quelques clients m’ont fait sentir que j’étais une femme) j’ai eu l’impression de contribuer à la réduction des préjugés contre les femmes dans ce milieu. J’ai toujours sentie le support de l’équipe (et des patrons), dans les situations plus difficiles.

 

DB : Pourquoi as-tu aimé travailler chez Dumoulin Bicyclettes ?

K: J’y ai trouvé une passion, des collègues formidables et des patrons exceptionnels. DB a non seulement été une expérience de travail exceptionnelle mais m’a aussi permis de découvrir une grande passion qu’est le vélo! Sans compter toutes ces sorties de vélo mémorables en équipe!! DB c’est comme une famille.

En outre, la mission de l’entreprise me rejoint beaucoup. J’ai l’impression qu’elle répond à un grand manque dans le domaine du vélo. Ce n’est pas tout le monde qui aime le vélo pour la performance à tout prix et je pense que DB répond bien aux besoins de ces personnes qui aiment le vélo pour d’autres raisons. Comme pour DB, le déplacement à vélo me tient beaucoup à cœur. C’est une façon de se garder en forme tout en prenant l’air et en contribuant au transport actif ! La sélection de produits concordent très bien avec les valeurs et la mission de DB. Je me sentais confortable de les proposer aux clients étant donné que j’avais confiance de les acheter pour moi-même.

L’ambiance de travail était super agréable, autant avec mes collègues qu’avec les clients. C’est très stimulant de pouvoir jaser de vélos toute la journée!

 

DB : Pourquoi recommandes-tu Dumoulin Bicyclettes comme milieu de travail ?

K : Parce que c’est une des meilleures jobs que j’ai eues, pour l’équipe et les clients. On m’a toujours accommodé pour l’horaire lorsque c’était nécessaire et les dirigeants sont supers compréhensifs (c’est super apprécié!).

 

DB : Quels sont les avantages que tu en as retirés ?

K : Beaucoup de nouvelles connaissances, une passion, des amis et plein de beaux moments très marquants.

 

 

 

Merci Kathia pour ce témoignage, ton sourire, ta bonne humeur et ton professionnalisme.

À la prochaine sur la route !

 

 

Envoyez-nous votre CV et une lettre de motivation à [email protected]!

 

 

Lire le témoignage de Béatrice

 

 

Postes à pourvoir

Conseiller, conseillère : temps plein et temps partiel

Description poste et annonce temps plein
Description poste et annonce temps partiel

Mécanicien, mécanicienne : temps plein et temps partiel

Description poste mécanique à temps partiel

 

 

velo_hiver_

Recrutement : ralliez l’équipe de Dumoulin Bicyclettes

Dumoulin Bicyclettes se spécialise dans le commerce de vélos urbains de déplacements. Nos valeurs d’entreprises tournent autour du transport humain, actif, écologique. Vélos pliables, vélos cargos familiaux et utilitaires, vélos électriques, de ville, polyvalents, notre offre répond aux besoins des personnes choisissant le vélo comme mode de vie. Notre service est entièrement tourné vers ces clients : nous voulons leur proposer les bonnes solutions, concrètes, adaptées et personnalisées. Ceci vous interpelle ? Vous souhaitez aider à changer les choses à votre échelle ? Joignez notre équipe !

 

Recrutement
Embarquez dans l’aventure… Jusqu’où irez vous ?

 

Postes à pourvoir

• Acheteur : temps plein
• Mécanique : temps plein et temps partiel
• Conseiller vente : temps plein et temps partiel

Postulez en portant votre CV et une lettre de motivation en magasin ou envoyez directement ces documents à l’adresse suivante :

[email protected]

 

Recrutement_Dumoulin
Devenir modèle ? Ça peut faire partie des «tâches connexes»!
Recrutement_dumoulin
Valeurs et engagement. Au quotidien.
Carine_Mécanique
Vous aimez l’huile ? Vous allez en boire.
#Rackachips
Ingéniosité et esprit de partage sont des qualités répandues au sein de l’équipe
PM_ERC_
Des patrons impliqués et à l’écoute.
Toucher_Le_fond_MAD
Postulez avant de toucher le fond!

 

Nos heures d’ouverture

Une information pertinente n’est-ce pas ?

Le magasin est-il ouvert aujourd’hui ?

 

 

En haute saison, nous sommes ouverts:

**Lundi 10h-18h
Mardi 10h-18h
Mercredi 10h-18h
Jeudi 10h-20h
Vendredi 10h-20h
Samedi 10h-17h
*Dimanche 11h-17h

-\-/-\-/-\-/-

Chaque année, nous avons des heures d’ouverture saisonnières.

*Dimanche ?

Grosso modo, de Pâques à la St-Jean-Baptiste, nous ouvrons 7 jours sur 7.
À partir du 1er juillet, nous fermons les dimanche et dans le courant du mois d’octobre, selon la météo, nous fermons les lundi.

**Automne/hiver

Nous fermons les lundi à partir de l’Action de Grâce

Cette année, nous fermerons les lundi à partir du 9 octobre.

Nous sommes fermés au complet durant les deux premières semaines du mois de janvier.

*** Au mois de février !

En janvier et février, nous avons des heures d’ouverture restreintes.

Nous sommes en effet ouverts le mercredi de 12h à 18h, le jeudi et vendredi de 12h à 20h et le samedi de 10h à 17h.
Ces temps sont propices aux ventes personnalisées, aux rendez-vous de positionnement pour les vélos de cyclotourisme et d’aventure vendus en magasin, mais aussi pour la mécanique vélo. Évitez les longues semaines d’attente du printemps et devancez la date de l’entretien de votre monture !

 

 

Sacoches Arkel Signature : mots du concepteur

David est employé de Dumoulin Bicyclettes depuis 4 ans. Désormais diplômé de l’Université de Montréal en design industriel, il a eu l’occasion de mettre son élan créateur au service de sa passion : le vélo. Lors de son passage chez Arkel, compagnie Sherbrookoise, il a été le grand penseur des sacoches Arkel, série Signature. Depuis, vous êtes nombreux à avoir choisi ces sacs et sacoches, et nous sommes fiers de pouvoir offrir un produit entièrement pensé et manufacturé au Québec. Félicitations David et Arkel.

 

 

Des sacoches répondant à des besoins

 

Les cyclistes font plus que jamais partie du paysage urbain et ce, partout dans le monde. Ce mode de transport écologique, actif et abordable, comptant de plus en plus d’adeptes, s’inscrit parfaitement dans une perspective de développement durable. La pratique urbaine du cyclisme créé des besoins spécifiques : on doit tous transporter quelque chose lorsque l’on se rend au travail, à l’épicerie, en visite chez des amis ou à un festival.

C’est dans ce contexte dynamique et afin de répondre à une demande forte (de la part de Dumoulin par exemple) que le manufacturier sherbrookois de sacoches de vélo Arkel m’a confié le mandat de concevoir une nouvelle gamme de sacs urbains. Le défi m’a tout de suite stimulé.

Ma démarche a promu l’écoute. Mon expérience en magasin, des interviews d’usagers, des processus d’idéation, de prototype et des tests ont permis de faire naitre la série Signature.

Pour 2016, il y a du nouveau. En fait, la gamme entière a subi des changements qui, à plusieurs niveaux, améliore encore plus une expérience déjà très positive. Entre autre, le système de fermeture du sac a été simplifié dans son usage et le modèle M, un nouveau sac à dos compact, a vu le jour.

 

Qu’est-ce qui fait de la série Arkel Signature une gamme unique ?

 

1)La recherche des besoins réels des usagers ; 2) un savoir-faire gage de durabilité ; 3) confection locale et socialement responsable.

 

 

La recherche des besoins réels des usagers

 

Tous les modèles de la gamme Signature ont été conçus suite à une période de recherche approfondie sur les besoins réels des cyclistes en ville. Pendant plusieurs mois, il s’agissait d’accompagner des usagers dans leur routine afin d’observer, d’analyser et de comprendre de quoi était composé exactement leur quotidien. Cela m’a permis de cibler des opportunités de solutions ayant un impact positif. La recherche est une étape fondamentale du processus de design, car plus elle est effectuée de façon approfondie, plus le produit ou le service répondront réellement aux besoins des usagers.

Par exemple, lorsque Jeanne* ou Marc* revenait de son travail, ils passaient souvent par l’épicerie pour acheter quelques aliments manquants. En plus de leurs lunchs, de leurs ordinateurs portables et de leurs vêtements de rechange, ils souhaitaient pouvoir rapporter une miche de pain, un filet de saumon, de la laitue voire même une bouteille de vin blanc. Pas si simple… La question du volume était donc primordiale.

Tous les sacs de la série Signature sont entièrement étanches,  possèdent une petite pochette de rangement interne, une mousse amortissante intégrée à la base, incluent des poignées pratiques pour le transport à la main lorsqu’ils sont ouverts, etc. Il s’agit de fonctionnalités qui présentaient des avantages réels au quotidien.

 Sacoches Arkel, série Signature

 

Un savoir-faire gage de durabilité

 

Depuis plus de 25 ans Arkel conçoit et confectionne des sacs haut de gamme de vélo à Sherbrooke (Québec, Canada). Ayant accumulé des années d’expérience, les détails de construction d’un sac ne sont pas laissés ni au hasard, ni à l’économie de coût à outrance. Chaque couture assure une fonction bien précise et une équipe de cordonnières chevronnées s’assure que chacune d’entre elles soit la plus solide possible. Par exemple, sur les sacs à dos, une des coutures les plus importantes est celle qui tient en place la partie supérieure des bretelles sur le sac. Cette couture est particulièrement mise à contribution et beaucoup de sacs sur le marché ne le prenne pas tellement en compte. Les bretelles des sacs à dos de la série Signature, soit les modèles D et M, ont donc été cousues deux fois plutôt qu’une afin d’en assurer la durabilité.

Dans le même ordre d’idée, les matériaux choisis pour les sacoches Arkel sont avant tout sélectionnés pour leur résistance à l’abrasion afin que le sac ait la durée de vie la plus longue possible. Le tissu traditionnel qui compose ainsi presque tous les sacs Arkel, incluant la série Signature, est un tissage de nylon de 1000 deniers fabriqué aux États-Unis, reconnu pour sa grande durabilité. Son nom commercial est Cordura®.

On peut aussi glissé un mot au sujet du système d’attache Cam-Lock®. Conçu et produit pas Arkel, il est présent sur les modèles H et V et permet de les installer sans difficulté sur la très grande majorité des porte-bagages sur le marché, tout en étant composé de pièces d’une solidité exemplaire.

Dans un monde où les sacs ne sont pas toujours conçus pour durer, les sacs de la série Signature, forgés par les 25 années d’expérience d’Arkel, expriment la qualité, un souci du détail et une durabilité à toute épreuve que l’on retrouve rarement sur le marché.

 

Une confection locale et socialement responsable

 

Les qualités de la série Signature vont dans le sens d’une diminution de la surconsommation. Un élément tout aussi incontournable du développement durable est l’économie éthique et locale. Une production locale diminue les impacts environnementaux liés au transport et surtout, encourage la maintien et l’approfondissement des savoir-faire locaux.

Comment faire un sac étanche au Québec ? Il n’y parait pas comme cela, mais c’est tout un défi ! Habituellement, si on souhaite produire un sac étanche, la technique de fabrication traditionnelle consiste à assembler le sac avec des soudures à haute fréquence à l’aide d’un moule spécifiquement formé pour le sac en question. Le problème est que ce procédé est monopolisé presque entièrement par l’Asie.

La solution a été trouvé en divisant la coque du sac en deux parties complémentaires. La couche extérieure, composée de Cordura®, assure la durabilité du sac face à son environnement immédiat. La couche intérieure est quant à elle composée d’un tissage de nylon laminée, i.e. étanche. C’est sur la face extérieure de cette couche que les coutures ont été scellées avec l’aide d’un ruban, qui, une fois appliquée à la bonne température, scelle entièrement la couture. Les bandes de ruban scellant sont ainsi protégées de l’abrasion car elles ne sont pas exposées au contenu du sac et ni à son environnement.

Afin de souligner l’excellence du travail qui est accompli par les couturières, l’une d’elles applique sa signature (non ce n’est pas un hasard) sur une étiquette à l’intérieur de chaque sac. C’est une façon à la fois de valoriser le travail de ces artisanes locales, mais aussi de montrer aux futurs usagers qu’il y a des personnes derrière leurs achats, chose qui est trop souvent oubliée en cette ère de surconsommation.

Pour terminer, je suis très fier d’avoir pu participer à la création de la gamme Signature d’Arkel. Ce fut un travail qui comporta son lot de défi, mais qui au final a porté fruit. Dans un contexte où les cyclistes urbains prennent leur place dans les villes, les modèles D, H, V et maintenant M font plus qu’être des sacs durables, responsables et adaptés à leurs besoins réels, ils font aussi fièrement partie de ces produits qui défendent une consommation plus humaine et responsable.

Au plaisir de vous croiser à une intersection !Sacoches Arkel Signature

David LeBrasseur, Designer de la série Signature d’Arkel et conseiller vente chez Dumoulin Bicyclettes.

Visite à Toronto

Mise à jour : Une de nos lectrices nous a conseillé de parler de notre mode de transport. Donc voici: Pour ce voyage, nous voulions éviter l’utilisation de la voiture. Donc aller à Toronto, à l’hôtel, à nos rendez-vous, aux magasins de vélos, et retourner à Montréal. Le tout sans voiture. Premièrement, armée, ou plutôt outillé, de nos vélos pliants (des Brompton), nous nous sommes rendus à la gare de Montréal à vélo. J’avais personnellement un sac C-Bag, sac qui s’attache devant le vélo. Donc aucun poids sur mes épaules et le vélo peut quand même plier. Mon collègue transportait un sac à dos attaché sur le porte-bagage, donc pas de poids sur les épaules non plus. Train: aucun problème ici. Les vélos étaient couverts d’une simple housse pour ne pas qu’ils soient trop apparents. On les a emmenés dans le train avec nous et les avons laissés dans le compartiment à bagages dans le wagon. À la sortie du train à Toronto, on a déplié les vélos et 15 minutes plus tard nous étions rendus à notre l’hôtel (le très beau mais un peu bruyant Gladstone). Donc durant les 3 jours là-bas, nous nous sommes exclusivement déplacés à pied ou à vélo et se fût très agréable. En effet, les conducteurs automobiles devraient donner des cours aux conducteurs montréalais. Et lorsqu’on a beaucoup de points à visiter, c’est tellement plus efficace à vélo qu’en auto! En conclusion, ce fut une expérience concluante que n’importe qui pourrait faire. Aucune embûche ne s’est présentée, donc pas de stress. À répéter. -fin de la mise à jour – Voici quelques photos de notre visite à Toronto de la semaine dernière. Le but principal était de rencontrer un de nos fournisseurs, Fourth Floor, distributeur de Batavus et Pashley en Amérique du Nord, mais aussi de faire le tour des magasins pour voir ce qu’il se passe ailleurs que dans la métropole. Constat : Montréal n’a rien à se reprocher en ce qui a trait à la qualité de ses magasins, mais tout à améliorer pour la qualité des conducteurs automobiles! En effet, les conducteurs de voiture sont beaucoup moins pressés, nous coupent moins, nous laissent passer. Même un taxi nous a laissé traverser. Du jamais vu!!! Sinon beaucoup de magasin n’effectuant que des réparations et quelques magasins très bien, beaux et complets dont Curb Side et Urbane Cyclist.Pour voir les photos.