L'apprentissage du vélo grâce aux draisiennes

Share :

Les draisiennes ont récemment remplacé les tricycles comme premier vélo. Pourquoi cet engouement ? Quels principes dirigent de plus en plus de parents à faire confiance à ces «machines» pour l'apprentissage du vélo ? D'où vient cette idée ? Pourquoi peut-on affirmer que le commerce des roues d'entraînement a du soucis à se faire ?

 

Histoire

La draisienne a une histoire longue : c'est tout simplement le premier vélo du monde. Le baron Drais von Sauerbronn, vivant à Karlsruhe (Allemagne d'aujourd'hui), inventa en 1817 sa drôle de machine. Le 12 juin de cette année, il parcourt en effet 14,4 kilomètres en un peu plus d'une heure. C'est le succès instantané : l'Europe s'arrache le sémillant baron et veut des démonstrations. Baptisée la «Laufmaschine», ce «dandy horse» est décrit comme suit :

«Le vélocipède est une machine inventée dans la vue de faire marcher une personne avec une grande vitesse, en rendant sa marche très légère et peu fatigante par l'effet du siège qui supporte le poids du corps qui est fixé sur deux roues qui cèdent avec facilité au mouvement des pieds.» Brevet d'importation de 1818, cité in «Le vélo» (M. Dalloni).

 

draisiennes - l'histoire Illustration par C. Koelle, in «Bike Snob» (Bike Snob NYC, 2010)

 

L'industrie eut le bon sens de ne pas s'arrêter là et d'ajouter des manivelles, un pédalier et une transmission : d'une trottinette confortable on passe à la bicyclette et c'est bien comme ça !

«Trottinette», c'est le mot clé qui fait réapparaitre la draisienne dans le paysage. Depuis quelques années, on a remarqué que la trottinette justement était très prisée des enfants. Pourquoi ? Parce que c'est facile ! Ça ne prend pas des enfants hyper téméraires pour grimper sur une trottinette : alors une trottinette avec un siège... pensez-donc !

Le génie collectif a fait ressortir les draisiennes des oubliettes de l'histoire et nous permet d'affirmer que c'est probablement le meilleur moyen pour apprendre à faire du vélo. Expliquons le concept.

 

Concept et théorie

La draisienne correspond en tout point au rythme d'apprentissage d'un enfant : graduellement, il acquiert la technique pour avancer, puis pour progresser plus rapidement, et enfin pour se lâcher et carrément faire courir ses parents derrière lui !

Les enfants sont tous différents et prennent plus ou moins de temps pour ces étapes, mais ce qui est certain c'est qu'une fois qu'ils sont en état de vous faire courir, ils prennent de plus en plus de confiance et le passage aux deux roues avec pédales se fait très naturellement.

Il n'est pas rare d'entendre des histoires de parents témoignant de la rapidité avec laquelle leur enfant s'est emparé de sa draisienne, l'a maitrisée et surtout à quel point cela a facilité la transition aux deux roues à pédales.

 

draisiennes

 

Première étape : votre enfant apprend à avancer, puis à contrôler la direction. Mine de rien, c'est tout un travail de coordination que nous faisons tous les jours sans y penser. Mais votre petit bout-de-chou doit l'apprendre !

Deuxième étape : votre enfant maitrise la draisienne et avance avec plus de confiance, donc plus rapidement. C'est l'appréciation des distances qui change, et les conséquences qui en découle. «Où et quand dois-je penser à m'arrêter ? Où puis-je avancer sans rencontrer d'obstacle ?» L'analyse du terrain entre aussi en compte, ce qui est prodigieux à observer ! Vous adorerez voir votre petite se tordre de rire en passant sur une bosse, ou votre petit gars se lancer vaillamment dans une descente sur un trottoir et trouver ça hilarant !

Troisième étape : l'enfant se lâche ! Non il ne lâche pas les mains, mais lève les pieds de plus en plus haut, puis in fine se donne un élan et lève les pattes pour se laisser aller. C'est la gloire et la fierté, c'est la confiance et la joie, c'est l'expérience de l'équilibre. Lorsque le temps sera venu, vous aussi serez fiers de pouvoir faire du vélo avec elle et lui !

Nous sommes certains qu'il y a bien d'autres étapes : et pour le vivre et le revivre à chaque fois qu'un enfant entre en magasin et enfourche une draisienne, nous sommes persuadés d'une chose, les draisiennes, c'est bon pour les enfants !

La confiance, l'analyse des trajectoires, la situation dans l'espace, l'apprentissage et l'expérience de la vitesse, l'équilibre, la conscience du danger, la draisienne est fantastique pour le développement des bambins ! Faites-leur profiter de tout ça !

 

Les draisiennes offertes chez Dumoulin

Nous avons décidé d'offrir beaucoup de choix et de laisser un peu de côté les vélos de 12". Voici nos propositions.

 

Wishbone Design

 

Des vélos évolutifs permettant de commencer encore plus tôt, voici le programme de Wishbone Design ! Leurs draisiennes sont soit en bois, soit en plastique recyclé, et permettent à des enfants de deux ans de grimper dessus. Les modèles «3-en-1» sont en effet supers pour les tout-petits. Avec trois roues, la stabilité est là et l'équilibre n'est pas tout de suite nécessaire. L'apprentissage se fait encore plus graduellement et dès le plus jeune âge, la confiance se construit. Le vélo «grandira» ensuite avec votre petit(e) et l'accompagnera jusqu'à ce qu'il soit prêt pour le 14" ou le 16".

Draisiennes-Wishbone_trike D'un trois roues (à partir de deux ans environ)
Draisiennes-Wishbone À un deux roues (3 ans environ).
WISHBONE_bois_plus_grand Retournez le cadre et l'enfant pourra l'utiliser jusqu'à environ 5 ans.

 

 

 

 

 

 

 

> Lire plus sur Wishbone Design

> Choisissez ici votre Wishbone

 

Draisiennes de bois Runners'

 

Peut-être pouvons-nous attribuer à cette marque la redécouverte de la draisienne et l'adaptation de son principe directeur aux enfants. Cependant, tellement de marques sont apparues qu'il est difficile de dire qui était la première ! Quoiqu'il en soit, les draisiennes Runners' sont reconnues depuis quelques années et pour cause : design de bois, finition impeccable, et joies ! La draisienne dans sa plus belle expression.

Runners_draisienne_bois-w1400-h1000Runners_Princess_

Draisiennes Raleigh

 

En alu, ces draisiennes sont solides et légères. Elles font les beaux jours de dizaines de petits dans certains services de garde de Montréal.

Raleigh_lilPush_draisienne-w1400-h1000

Draisiennes Yuba Flip Flop

 

Ces draisiennes sont très originales : elles sont non seulement évolutives (retournez le cadre pour les plus grands) mais elles permettent à votre petit(e) d'emporter ses jouets préférés !
Comme vous, votre enfant veut le mode de vie «cargo».

Draisiennes Yuba Flip Flop

 

Principes de prudence à respecter

 

Lorsque l'on parle de vélos et de petits enfants, il faut garder à l'esprit qu'ils n'ont pas encore les réflexes de prudence élémentaire.

Premier principe : habituez tout de suite votre enfant à porter un casque. Il pourra le choisir, parmi des coloris et motifs sympas.

> Choisir un casque pour votre enfant

Deuxième principe : gare aux intersections. Lorsque vous êtes dans la ruelle, pas trop de soucis pour vous. Gardez un oeil sur les courses et soyez prêts à souffler sur les petits genoux si nécessaires. La trousse à «békés bobos» devrait être prête. Établissez cependant un périmètre clair et des limites au-delà desquelles votre enfant ne devrait pas s'aventurer seul.

Cependant sur les trottoirs, essayez d'inculquer quelques règles plus strictes.

Faire attention aux sorties de ruelles, s'arrêter un peu avant l'intersection, ne jamais traverser tout seul. Accompagnez votre enfant pour traverser en posant la main sur le guidon. Lorsque le feu est rouge, vous pouvez poser un pied sur les roues ou en travers des roues afin de vous assurer que votre petit(e) ne s'engage pas.

Au-delà de ces deux principes de prudence, conservez simplement vos règles habituelles de famille. Laissez votre enfant gagner en confiance, mais... courrez ! :)

 

> Prêt pour le grand monde ? Vous pouvez lire plus sur le choix d'un vélo ici.

> Comment se déplacer en famille ? Les vélos cargo

Share :