Réflecteurs : le casse-tête

Partagez :

Ha ! Les réflecteurs ! Vous avez sous les yeux la «boite à déplaisir» de Dumoulin Bicyclettes! Laissez-moi développer...

 

L'industrie du vélo et les réalités légales sont parfois en complète inadéquation. Il n'est pas rare que vous veniez nous voir pour cela. Un client est venu me voir ce matin pour cela... il était déçu par mes offres. Il recherchait quelque chose de particulier. Or, pour nous, c'est extrêmement difficile d'avoir ces items en stock, et surtout, on vous le confesse, on exècre ces trucs-machins-inélégants.

 

Ces petits morceaux de plastique sont considérés, à raison, comme très précieux par le législateur. Il est obligatoire d'avoir des réflecteurs à l'avant, à l'arrière et dans les roues. Tous ces morceaux forment un ensemble d'éléments réfléchissants, ou de moyens de positionnement passifs. Ils sont importants mais ne doivent pas être considérés comme suffisants. Il est primordial de rouler avec des éclairages actifs.

 

Quoi qu'il en soit, les réflecteurs sont les parents pauvres du design en cyclisme. Ils se cassent en les regardant, ils se perdent, ils déséquilibrent les roues, ils sont la cause d'un casse-tête pour vous, chers clients, mais aussi pour nous, commerçants du cycle. L'approvisionnement est difficile et insatisfaisant. Il nous manque toujours une vis, un petit bout de plastique qui s'est cassé en l'installant, c'est pas la bonne taille, pas la bonne couleur... bref, c'est le casse-tête !

 

Quelle horreur que ces «machins» vissés de brique et de broc sur les rayons ! Quelle irritation pour les mécaniciens et les utilisateurs : on dirait que les fabricants ont décidé de mettre le truc le plus laid du monde sur le vélo pour rire de nous !

 

Bon, vous avez compris. Chez Dumoulin on aime pas les réflecteurs moches et fragiles, mais on les considère et on encourage tout le monde à en avoir... Dilemme ! Nos solutions à ces problèmes.

 

 

Pour les réflecteurs de roues

 

 

Glint_Réflecteurs-visibilité

Glint est une compagnie montréalaise fabriquant des éléments réfléchissants à coller sur le vélo. Vous pouvez en coller sur votre cadre, sur les jantes (en dessous de la bande de freinage) et pour finir sur les casques.

C'est simple, peu coûteux, ça dure longtemps et c'est discret !

Réflecteurs-visibilité-Glint

Autrement, les réflecteurs de rayon sont excellents et franchement la solution qu'on vous conseille volontiers ! C'est simplissime, c'est discretissime, c'est visiblissime lorsque nécessaire et à 360° ! De derrière, de côté, de trois-quart arrière ou avant, le soir, vos rayons rayonnent (oui, j'ose) !

Réflecteurs-visibilité

Enfin, dernière possibilité pour aujourd'hui : installer des pneus avec bandes réfléchissantes. Ça aussi, c'est une solution très efficace. Vous vous rendez «réfléchissants» latéralement. Les Schwalbe Marathon, les Continental Touring Plusou enfin les Michelin Protek. 

Réflecteurs-visibilité

 

Pour les réflecteurs à l'avant ou à l'arrière

 

Là encore, Glint offre une belle occasion de coller des réflecteurs sur votre guidon par exemple, ou sur le triangle arrière de votre vélo.

Nous vous proposons également depuis peu une série de lumières incluant les réflecteurs. Là encore, c'est pratique, efficace, durable et fonctionnel. On aime ! Par exemple, la lumière de porte-bagage Spanninga DuXO combine éclairage actif et passif. Hé ! Fallait y penser hein ?! La Büsch&Müller Eyro propose la même chose pour l'avant. C'est un investissement plus important, mais croyez-nous, ça en vaut la peine !

 

Les vêtements et les accessoires

 

On ne compte plus les marques de vêtements qui ont décidé de nous-vous courtiser en créant des petites collections de linge «pour» cyclistes. Souvent, le seul avantage c'est d'avoir quelque part de cousu ou coller des éléments réfléchissants. Marketing ou bien avantage réel ? On vous répondra qu'il vaut mieux en avoir ! Vous connaissez les jeans Levis' par exemple. Ils ont pour eux d'autres qualités qu'on ne présentent plus (look, renforts de coutures, etc...), et ils possèdent les fameuses bandes réfléchissantes aux chevilles. 

Il existe aussi les vestes dites «de sécurité».

Enfin, vous porterez toujours attention à vos accessoires. Les sacs à dos, les sacoches, les sacs de messagers sont très souvent porteurs de ces éléments de sécurité. C'est très bien, mais ça ne vaut rien pour des policiers un peu bornés !

Pour conclure, on peut dire que le plus, c'est le mieux, mais que c'est pas forcément nécessaire de vous transformer en agents de circulation ou en cone orange. L'éclairage actif reste vraiment la meilleure manière de vous protéger, de vous signaler sur la route et de la partager responsablement et respectueusement.

> Plus d'informations sur les lumières inamovibles (récit à venir)

> Lire plus sur nos choix de lumières 

Partagez :