Fermer la recherche

Le Brompton P Line est un vélo léger, rapide et performant, facile à transporter au quotidien.

Auparavant appelé «Brompton Titane» avec un code «X» dans le nom, les Brompton les plus haut de gamme ont désormais changé d’appellation pour la ligne “P”. P, comme «performance», «prestige» ou «prodige».

Complètement redessiné, ce vélo vous projette dans une nouvelle ère de joie cycliste.

Dans cet article, faisons les Présentations de ce vélo Particulièrement fascinant et furieusement attirant.

Depuis le temps que Brompton existe, nous sommes plutôt habitués à une forme de «classicisme», à l’anglaise. Brompton semble avoir cependant plongé dans la fébrilité et l’inventivité londonienne pour nous offrir une expérience cycliste toute renouvelée.

Brompton «titane» : où se situe le titane et quels sont ses avantages ?

Lorsque l’on parle des «super Brompton», on évoque d’abord et avant tout le titane. Cet alliage exceptionnel[1] de durabilité et de légèreté, avec lequel les cadreurs les plus passionnés «pétrissent» et forment les vélos parmi les plus beaux de la planète.

Faisons preuve de précision : le cadre principal du Brompton est en acier. Usiné, soudé et assemblé à Londres en Angleterre. Le triangle arrière et la fourche sont en titane. Auparavant, le gain dans les Brompton «X-light» était d’environ une livre (environ 450g). Aujourd’hui, un Brompton P line est annoncé à 10,2 kg soit environ 1500 grammes plus léger qu’un C Line «explore».

Le bloc de «suspension» arrière a été remodelé pour augmenter l’efficacité et la transmission de votre puissance de pédalage au vélo. Si la rigidité du titane est plus importante que l’acier, cet alliage magique demeure extrêmement confortable et diffuse les chocs de la route pour préserver votre corps. En outre, il a une résistance plus importante que l’acier à la corrosion.

Désormais, le titane de Brompton n’est pas laissé dans «son jus» : il est peint en noir et s’agence avec l’ensemble des composantes du vélo : «black» est le nouveau «moderne» chez Brompton et on doit quand même avouer que… ça en jette !

ß

ß

ß

Et avec ceci?

Hé bien, on dirait que le département «recherche et développement/design» de Brompton s’est inspiré des pièces de personnalisation de la «Bromptonologie[2]» et a aussi regardé ce que la concurrence propose !

«Rolling mode» : en position pliée, le vélo se roule mieux que jamais[3].

Les roulettes «Eazy wheels» sont plus grandes et roulent mieux. C’était un point directement modifié par de nombreux adeptes du Brompton !

Pour aller plus loin, Brompton a innové en créant une position «semi-pliée». Auparavant, pour bloquer complètement le vélo et éviter qu’il ne s’ouvre lorsqu’on le roulait sur un quai de gare ou le soulevait dans des escaliers, il fallait abaisser la tige de selle jusqu’à terre. Désormais, vous pouvez garder la selle à hauteur de votre hanche environ, et ainsi bénéficier d’une «poignée» pour pousser ou soulever le vélo. Un «bloqueur» permet cette manipulation en toute sécurité.

Le porte-bagages est aussi passé par la cure d’amincissement.

La version «porte-bagages» des P Line est complètement remodelée. Ce nouveau porte-bagages est plutôt minimaliste et semble uniquement dédié à la portabilité du vélo ou plutôt à la fonction «roule ton vélo» sur le quai de la gare. Il ajoute enfin de la stabilité.

C’est en grande partie pour ces deux raisons que la plupart des Bromptoniens choisissaient l’option «R» (porte-bagages), et on dirait bien que Brompton a pris acte de cela.

Tout ceci participe d’une écoute et d’une rétroaction à la fois des détaillants et des clients de Brompton. Bravo !

ß

ß

ß

Le cœur de la révolution : une cassette 4 vitesses !

Brompton adore développer ses propres technologies et les breveter. C’est admirable de pouvoir continuer cette tradition au sein de cette entreprise. Vraiment. L’ingéniosité de Brompton pourrait être exploitée pendant encore une décennie sans rien changer. Pourtant, la firme Londonienne se remet en question et innove. Il fallait le faire : une cassette 4 vitesses, spécialement produite pour Brompton. Un dérailleur compatible et adéquat, respectant les principes majeurs du vélo pliable… Les défis ne sont pas minimes ici. Sortir un tel vélo, en plein monde post-pandémie de Covid… Chapeau !

On a volé le «punch», mais oui… la transmission n’est plus interne, n’est plus réduite à deux vitesses externes. Le nouveau Brompton P Line est équipé de 4 vitesses et d’un dérailleur de 60 grammes…Incroyable.

Honnêtement, on a juste hâte de pouvoir vraiment essayer ça pour vous donner notre ressenti sur la précision de cette transmission, mais les premiers retours de clients (chanceux) ayant mis la main sur un P Line sont dithyrambiques.

Côté «stats», la plage de ratio disponible avec le 4 vitesses est similaire à celle du 3 vitesses interne (soit une bonne vitesse «pour les côtes» et une vitesse assez marquante pour «le plat»). C’est 60% de plus de possibilité de braquet que sur un deux vitesses.

ß

ß

brompton-p-line

ß

Réinventer la roue, encore.

Un vélo, c’est un cadre, une transmission, deux roues. Les roues que Brompton installe sur les P Line sont plus légères que jamais, tout en gardant une excellente robustesse.

Elles sont également les roues les plus faciles à retirer en cas de crevaison ou tout simplement pour changer de pneu : des clés hexagonales, peu de tension et pas de petite chaine dans le chemin. Simple comme bonjour !

Le garde-boue avant est redessiné : avec une bavette plus moderne et tout aussi efficace, il apporte une touche supplémentaire d’élégance à ce Brompton P Line.

Le «pentaclip», pièce reliant la tige de selle aux rails de la selle est spécifique à la ligne. La selle «Superlight» fait elle aussi partie des pièces «Advance» de la ligne P.

Notons pour terminer cette liste de détails, que les guidons M et H ont eux aussi été redessinés. Ils ne sont pas forcément spécifiques à la ligne P, puisque vous retrouverez ces mêmes guidons sur la ligne C.

ß

ß

ß

Deux couleurs spécifiques

Toutes les composantes des Brompton P Line sont noires : le triangle arrière et la fourche sont noires, tandis que deux options de couleurs sont disponibles pour le cadre principal.

Noir «Midnight» et gris «stormgray». Une finition mouchetée de paillettes qui renforcent cette sensation de prestige et d’exclusivité.

Gris «Storm gray»

Noir «Midnight black»

Le Brompton P Line est sublime et c’est un chef d’oeuvre de développement interne. Toujours et encore fabriqués à Londres, par les meilleurs soudeurs, cette ligne exclusive et premium est destinée aux amoureux de Brompton, à celles et ceux qui souhaitent une qualité irréprochable, une expérience enthousiasmante.

À tout juste 10 kilos le vélo pliable, on a devant nos yeux l’un des outils les plus aboutis pour le déplacement écologique et performant des êtres humains. «Simplement prodigieux».

Prenez rendez-vous !

Prenez rendez-vous avec nos experts «Brompton» pour discuter de ce vélo exceptionnel. Nous n’avons pas forcément toujours un modèle en inventaire, mais nous pourrons vous aider à déterminer quelle version vous souhaitez (mi-hauteur, haute, ou guidon plat) grâce à nos autres modèles.

[1]Le titane de Brompton provient de Taïwan.

[2]Brompfication, Joseph Kuosac, Novdesign, etc…

[3]Notez bien que cette fonction de roulage est toujours pensée pour la multimodalité. Un quai de gare routière ou ferroviaire, ça va. Un trottoir du Québec… ça roule plus carré ! L’idée derrière cette petite note est qu’il faut garder en tête que souvent, il vaut mieux marcher avec votre vélo déplié plutôt que d’essayer de le rouler. Question de confort et d’efficacité.

Articles similaires

10 bonnes raisons de choisir les vélos pliants

Tern Vektron Q9 | Tern Vektron S10 : gros plan sur deux vélos électriques pliables

Tout savoir sur les Brompton C ou la «Brompton C line» démystifiée