Fermer la recherche

Frédéric, c’est le gars qui évaluait vos vélos lors de votre passage en magasin. Il ne faisait pas que ça : il vous accueillait avec un sourire sur le visage, s’efforçait de vous appeler par votre prénom et créait une relation saine de confiance entre vous et l’atelier. Finalement cet été, l’appel de la “campagne” a été plus fort et a fini par nous le ravir. Sans rancune, on lui souhaite une excellente continuation et en attendant, il a la gentillesse de revenir avec nous sur son expérience chez Dumoulin Bicyclettes. Un témoignage intéressant pour toutes celles et tous ceux qui s’intéressent au poste d’aviseur technique.

Quelles étaient tes tâches et comment percevais-tu ton rôle ?

J’ai passé trois années complètes à faire le pont entre l’atelier mécanique et la clientèle chez Dumoulin.  Pris entre «deux feux», c’était chaleureux à souhait !

Mon travail consistait à évaluer les besoins de réparation, les solutions mécaniques et les améliorations possibles à apporter aux vélos des gens qui nous les confiaient. À ceux qui me demandaient ce qui occupaient ma vie, je répondais que j’étais un infirmier au triage dans un hôpital pour vélos!

Aviseur technique, c’est demandant et il faut savoir endurer la pression : celle des client(e)s, mais aussi celle émanant des collègues à l’atelier ou du plancher. Pour autant, cet emploi permet de convoquer une variété d’aptitudes : rencontrer l’Autre et cibler ses désirs et besoins, résoudre des énigmes mécaniques, se tenir au courant des délais de réception des pièces, des catalogues des fournisseurs, créer un lien de communication clair entre le client et l’atelier, représenter la vision de l’entreprise et mettre des gens en mouvement.

Travailler chez Dumoulin Bicyclettes, ça voulait dire quoi pour toi ?

Avant d’y travailler, j’appréciais la boutique : la spécialisation dans un cyclisme hors-du-commun, porteur de changement et proche de la réalité montréalaise. Dans cette industrie, peu de milieux de travail offrent la possibilité de se spécialiser dans le vélo-cargo, pliant ou électrique. Encore plus rares sont les endroits où ces trois machines se conjuguent.

Au guidon de ces vélos, des gens de tous les horizons qui les utilisent pour les déplacements, le loisir, les commissions, la santé mentale, le sport, été comme hiver, qui ”ne font pas le Tour de France” mais le Tour de l’Île, qui veulent des réflecteurs pour les «trappes à ticket», qui se souviennent de Gérald Dumoulin sur Villeray, qui aimeraient commencer à faire du vélo maintenant adultes, qui ont hâte de revoir leur vélo, qui se rappellent de ton nom et qui finalement, se logent dans ta mémoire.

Comment étaient tes relations avec les collègues ?

Sur le plancher et dans l’atelier, un groupe divers d’humains, ”des amours”.  Dans un domaine où la main d’œuvre se fait rare et le roulement est une dure réalité, on avait la chance de travailler avec des “perles”. Je pense qu’Étienne et Pierre-Marie réussissent à convaincre ces équipiers géniaux parce qu’ils sont généreux dans leur écoute, temps, confiance et ressources pour accommoder, accompagner, encourager et récompenser l’équipe.

La qualité du climat de travail est certainement une des choses qui doit manquer le plus aux anciens employés qui, comme moi, n’habitent pour la plupart plus à Montréal.

C’est aussi un endroit où chaque employé est plus qu’un cycliste, où l’on peut tous apporter quelque chose d’autre à l’entreprise par nos talents ou intérêts personnels.  Je recommande à tout-à-chacun d’aller rencontrer l’équipe, la direction. Ils sauront mettre en valeur vos qualités et même en développer d’autres que vous ne soupçonniez pas !

Dumoulin Bicyclettes, c’est le meilleur sous-sol pour passer ses étés!

Dumoulin Bicyclettes est toujours à la recherche de talents pour compléter l’équipe. Mécanicien(ne), conseillère ou conseiller, et bien d’autres tâches sont à faire. N’hésitez jamais à nous apporter un CV ou à nous faire savoir votre intérêt en nous contactant !

D’autres témoignages sont aussi à consulter :

Béatrice, conseillère

Paul, conseiller

Joanne, conseillère

Jim, mécanicien

Julien, mécanicien

Articles similaires