Le mot du jour : Verkehrsteilnehmern

Partagez :

Pierre-Marie LegrainChronique de Pierre-Marie, co-propriétaire de Dumoulin Bicyclettes

Vélo ! Un mot sur-utilisé chez moi. Passionnément, je vis grâce, par, et pour le vélo. Histoires, déambulations et observations.

 

 

 

 

En naviguant à droite à gauche sur la toile à la recherche de nouveaux produits, des informations, etc, je suis tombé ce matin sur ce mot allemand : Verkehrsteilnehmern.

 

«Verkehrsteilnehmern» : à vos souhaits

 

Malgré des longues années d'étude de l'allemand à l'école, je ne peux malheureusement pas jouir du plaisir de parler la langue de Göthe. Cependant, j'ai pu apercevoir et comprendre un peu les façons dont les Allemands construisent leurs mots. Cette étymologie est extrêmement intéressante puisqu'elle met à jour, sous nos yeux, la manière dont ce peuple pense le concept exprimé. Explications.

L'Allemand se construit en associant des mots. C'est pourquoi nous autres francophones sommes hantés par des mots incroyablement longs comme Konsumgesellschaft («société de consommation»), Umweltschutz («protection de l'environnement») ou encore Nabendynamo («moyeu à dynamo»).

Ainsi, en collant des mots différents, les allemands réussissent à créer des nouveaux mots pour des nouvelles acceptions, des nouveaux phénomènes, etc...

 

Étymologie de comptoir

 

Par exemple, d'après vous, comment les Allemands ont-ils appréhendé le concept de syndicat ? Ce pays a eu une relation très importante et toute historique avec le syndicalisme. Gewerkschaft. Voici comment on dit «syndicat» en allemand. Werk, c'est l'usine. Schaft, c'est l'arbre. L'arbre dans l'usine. Les ramifications touchant l'ensemble de l'entreprise. Les racines abreuvant les rouages. Poétique et politique. Je ne suis pas certain à 100% de l'étymologie, mais ces deux signifiants sont bien associés pour former une idée, un signifié.

Un autre exemple, notre fameux Verkehrsteilnehmern. C'est là que vous allez comprendre pourquoi je vous parle de tout ceci. On sait que les Allemands sont des cyclistes du quotidien, du voyage, du sport.  On connait leurs infrastructures exceptionnelles. On connait leur goût pour la technologie, pour la durabilité, etc. Et si, tout cela se reflétait simplement dans la manière qu'ont les Allemands de concevoir la société, les déplacements, etc ?

Teilnehmern, ce sont les participants.

Verkehr, c'est le trafic.

Les Allemands ne sont pas des usagers de la route (qui est la traduction littérale et correcte de Verkehrsteilnehmern). Les Allemands qui se déplacent sont des PARTICIPANTS AU TRAFIC.

Nous ne sommes pas dans le trafic. Nous sommes le trafic.

#verkehrsteilnehmern

 

capture-decran-2016-11-22-a-13-38-00

 

Sinon, j'ai trouvé ce que je cherchais. Dynamo, Nabendynamo, Lichtstärke et lumières. Sehen und Gesehen werden. See and Be Seen. Voir et se faire voir.

 

Bientôt chez Dumoulin Bicyclettes.

 

 

  • Comme précisé dans le texte ci-dessus, je ne suis malheureusement pas capable de parler couramment l'Allemand. Je ne me souviens que de notions et de quelques mots qui ont hanté ma scolarité (Die Plastiktüte par exemple)(certains comprendront). Je ne prétends donc pas être un expert linguiste de l'Allemand et je ne m'appuie que sur l'approximation de Google Translate car je n'ai pas avec moi mon dictionnaire d'Allemand. Cependant, cependant, cette poésie-là me touche particulièrement...Je ne peux m'empêcher de la partager!

Partagez :