Mon Yuba Boda Boda, un vélo de déplacements génial

Partagez :

Mon Yuba Boda Boda est le meilleur vélo de ville qui soit. Si si ! J'en suis convaincu. Et c'est ça le principal ! Cette affirmation complètement subjective s'appuie pourtant sur mon expérience (j'ai la chance d'essayer beaucoup de vélos) et sur des résultats concrets. Voici pourquoi selon moi, le Yuba Boda Boda V3 «Tout terrain» est un vélo de déplacements extraordinaire.

 

L'ordinaire ? Des déplacements qui simplifient la vie

 

«Hé patron ! Un ordinaire !». L'ordinaire, c'est ce qui constitue habituellement le repas (cf. «ordinaire», CNRTL). Pour moi, l'ordinaire se constitue de quelques kilomètres de déplacements en vélo, de la maison au boulot, en passant par la garderie, ou autrement qualifiés de «pendulaires». Le Yuba Boda Boda v3 améliore mon quotidien depuis presque trois ans grâce à sa commodité, sa fonctionnalité, et sa fiabilité.

 

 

Un vélo commode, pour tous. Des accessoires au diapason.

 

J'ai la chance de pouvoir essayer de nombreux vélos et accessoires de cyclistes dans ma vie. Ce qui m'importe c'est de me faciliter la vie. Un objet, quel qu'il soit, doit pouvoir me rendre un service, simplement, rapidement. Répondre à mes attentes et mes ordres. Mon vélo, c'est cet objet qui ne me déçoit jamais. Il est fiable, il est solide, il a un potentiel énorme, et il ne s'arrête pas parce que la rue est bouchée.

Je peux facilement installer le siège Yepp Maxi Easyfit sur le «porte-bagage» du vélo, puis en quelques secondes le laisser attaché sur le balcon du service de garde. C'est simple et confortable pour mon fils, comme pour sa mère. Elle peut ainsi à son tour l'installer sur son vélo et récupérer notre enfant.

Une fois la case «service de garde» cochée, je poursuis ma route avec plaisir vers la boutique. Il m'arrive de pédaler fort pour rattraper le temps. Malheureusement, je n'ai pas encore trouvé la «gugusse» magique d'Harry Potter pour ça...

La sacoche Yuba Baguette est impressionnante par le volume qu'elle offre. Je la laisse toujours accrochée sur le vélo, peu importe si je suis avec Marius ou non. Aussi, lorsque je dois passer à l'épicerie, je peux toujours bénéficier de son potentiel. À l'intérieur, des sangles diverses qui me permettent d'accrocher à peu près tout ce que je veux sur le vélo : un nouveau bac de compostage, des pots de peinture, des fleurs, un paquet de plus de 100 rouleaux de papier hygiénique, du paillis pour notre carré vert... Bref, la vie !

Et pas seulement parce que je suis papa. Tout citoyen a ce genre de «trucs» à embarquer, j'en suis certain. Pour les papas, il est possible d'embarquer son fils, de la bière, des chips, des biscuits, des couches PLUS la poussette parapluie (au cas où l'envie de grimper le Mont Royal vous prend). Si si... Testé et approuvé, j'ai des témoins !

La béquille double rend le vélo super stable lorsque j'en ai besoin : c'est-à-dire, pour charger les affaires et mon fils. Le petit ressort  «deflopilator» reliant la fourche au cadre équilibre le Yuba lorsque sur la béquille. Cet équilibre permet d'installer son cadenas tranquillement.

D'ailleurs, en parlant de cadenas la barre de roue «pinlock» rend les arrêts temporaires vraiment faciles. Ce cadenas se loge dans la roue arrière lorsque nécessaire, et grâce à son ressort intégré, se retire en quelques secondes. Pour le transporter, j'utilise les trous percés dans le cadre à cet effet. Commode, je vous dis !

Enfin, j'ai choisi d'installer des lumières sur le cadre de mon vélo. À l'avant une Eyro de Busch & Muller, et à l'arrière une Spanninga Duxo. Moins puissantes que des lumières Light & Motion, ces deux phares sont néanmoins super satisfaisants : ils sont toujours présents sur mon vélo, fiables et sécuritaires. Je n'ai pas à m'en soucier, sauf pour recharger les batteries, ce qui n'est pas aussi fréquent qu'avec des lumières bien plus puissantes. Conséquence ? Je n'oublie jamais les lumières ! Je suis toujours en sécurité, peu importe les conditions. Pas de sac à dos placé dans le chemin du feu arrière, pas de lumière pointée vers le bas, en berne. Ça ne clignote pas dans tous les sens, c'est pratique et sécuritaire.

 

Facile à manoeuvrer

 

Le Boda Boda est probablement le vélo cargo qui se rapproche le plus d'un vélo classique. Je pourrais complètement envisager de partir en cyclotourisme sur ce vélo. Le défi serait de ne pas trop le charger, tellement il est capable d'en prendre. Sur de nombreux terrains de jeu, il se comporte réellement bien.

La charge ne se ressent pas vraiment lorsque je roule. Le cadre est assez rigide pour soutenir sans problème les kilos chargés. Il est stable sur la route, ne tremble pas et on garde un excellent contrôle de la direction.

Le vélo n'est pas plus large qu'un vélo classique : il ne prend pas plus de place sur la route que la largeur de son guidon. Aussi, il est certainement moins «joueur» dans le trafic qu'un Brompton, mais il autorise tout de même des belles remontées de files de voitures immobilisées dans les embouteillages !

Une fois arrivé à destination, il se «stationne» facilement. Ce n'est pas rare pour moi de le laisser dans la rue, entre deux autos, sur la béquille, tel une moto.

 

 

 

Un vélo fiable

 

C'est grâce au Yuba Boda Boda que je suis tombé en amour avec les freins à disque hydrauliques. Auparavant, je me disais que c'était peut-être un peu trop pour la ville. Que nenni! Cette mécanique a forcé mon admiration par sa sécurité, sa fiabilité et son confort d'utilisation.

En tout temps, que je sois très ou moins chargé, je suis certain que mes freins ont la force de m'arrêter. La météo n'est pas bonne ? Ce n'est pas grave : cela n'influence en rien la qualité de freinage. À peine la distance est-elle plus grande lorsqu'il pleut ou neige, mais cela est dû aux conditions de route. En adaptant sa vitesse, on réussit sans problème à conserver le même niveau de sécurité.

> pourquoi les freins à disque hydrauliques sont pertinents sur un vélo de déplacements

De plus, ils sont vraiment fiables mécaniquement parlant. En presque trois ans d'utilisation, je viens de changer pour la première fois les plaquettes de freins. Je roule tous les jours, à l'année longue. Depuis qu'ils avaient été installés et rodés, je n'avais plus touché aux ajustements. Pour moi qui suis très occupé et vivant le complexe du «cordonnier mal chaussé», je trouve que c'est un investissement qui justifie pleinement sa valeur.

Malgré les charges, malgré les nids de poules, malgré l'utilisation intensive annuellement, mes roues n'ont pas bougé : c'est-à-dire qu'elles ne se sont pas voilées. Les jantes à double-paroi et oeillets ont fait leur oeuvre. Peut-être faut-il aussi créditer les pneus plus larges qui non contents de m'octroyer un bon confort, protègent aussi certainement les roues.

La transmission est polyvalente, précise, fiable et je ne suis jamais à cour de vitesses.

> Transmission : qu'est-ce que c'est ?

Les garde-boue fixes sont aussi essentiels : c'est un ajout discret sur le vélo, mais c'est véritablement un point majeur. Je ne peux pas imaginer ne pas avoir de garde-boue me permettant de ne pas avoir les souliers trempés plus souvent qu'autrement, protégeant également les personnes qui me suivent sur la route.

Je suis plus que satisfait d'avoir opté pour le Boda Boda. Il correspondait en tout point à mes attentes et ces dernières n'ont pas été déçues. Il m'a simplifié la vie. Simplifié mes déplacements, et m'a permis de garder mon style de vie sans voiture.  Je crois qu'en l'état, je n'ai plus rien à améliorer ou à ajouter sur ce vélo de déplacements ! Et ça, pour un passionné, c'est pas peu dire !

Je suis impatient de voir comment on pourra l'intégrer dans notre vie avec une famille qui s'est agrandie récemment. Pour le moment, il n'y a pas d'enjeu de déplacements à vélo avec les deux enfants. Je sais que ça se fera. Peut-être qu'alors aurai-je besoin soit de plusieurs autres accessoires, soit d'opter un pour vélo avec plus de capacité. Que sera sera.

 

Lire plus

 

> Yuba : changez votre quotidien

> Un matin père-fils en Yuba Boda Boda

> Les sièges de vélo pour enfants : Thule Yepp

> C'est l'été, d'une pataugeoire à l'autre en Yuba !

 

 

Yuba-Boda-Boda_Ruelle-giraffe-vélo-de-déplacements Un enfant, une sacoche pleine. Capable, point.
Yuba Boda-boda-V3-vélo-de-déplacements Classique. Le sapin de Noël !
Yuba-Boda-boda-V3 Une maman. Un enfant. Une cocotte-minute. Deux sacs pleins.
Yuba-Boda-Boda-V3-vélo-de-déplacements Mon nouveau bac de compostage. Tout simplement.
Yuba-Boda-Boda-V3-All-Terrain-Vélo-de-déplacements Jean, un autre propriétaire de Yuba Boda Boda V3 TT. Deux enfants ? Oui ! C'est faisable aussi !
Partagez :