Fermer la recherche

De plus en plus de fabricants offrent des casques avec lumières intégrées. Pourquoi est-ce intéressant ? Est-ce une si bonne idée ? Voici quelques points positifs reliés à ces outils de sécurité.

Donner plus de confiance pour rouler

L’automne, les conditions de routes ne sont pas forcément mauvaises au quotidien, mais le soleil se couche tôt, la pluie est plus froide, les feuilles des arbres semblent glissantes… On peut se sentir moins en sécurité.

Un bon casque reste un excellent moyen de remonter le curseur de plaisir et de confiance.

Tout ce qui peut vous rendre plus confiant améliore votre confort et il est alors plus facile de continuer à rouler en vélo pour se déplacer. En général, les casques avec lumières sont des casques plus haut-de-gamme, équipés de systèmes de protection supplémentaires (MIPS, Wavecel, ou technologies «maison» des fabricants).

Ils présentent des détails intéressants comme par exemple une boucle magnétique, la visière intégrée, une aération particulière au vélo de déplacement, des éléments réfléchissants, etc. Ils ont plusieurs tailles précisément ajustables.

Cependant, tout ceci n’est pas unique aux casques dont nous parlons ici. On peut retrouver ces avantages dans d’autres types de casques, tout aussi pertinents. C’est même tentant de dire que peu importe le casque, l’important pour se trouver plus de courage et de confiance, c’est d’en porter un !

Casque_Nutcase-Vio_Rozay4

L’éclairage intégré, gadget ou «astuce» utile?

Lorsqu’un cycliste est visible, il est moins vulnérable. Et ça se sent ! Bien éclairés, on remarque plus facilement les gestes de courtoisies, les freins appliqués, les portes qui ne s’ouvrent pas devant nous. C’est plus agréable et on se sent mieux.

Ainsi, ajouter une once supplémentaire de lumière sur soi, c’est appliquer le principe que «plus on me voit, mieux je me porte». Cela réduit le stress de tous les usagers de la route.

Cependant, la raison principale pour laquelle nous trouvons les casques aux lumières intégrées intéressants, c’est bien qu’ils vous permettent de toujours avoir un peu de lumière sur vous !

Pour le côté pratique des choses : on n’oublie pas ses lumières, on ne se les fait pas voler. Elles ne demandent que la gestion des batteries.

La diode électro-luminescente (DEL) miniaturise l’éclairage, permet de contrôler le poids supplémentaire appliqué au casque et propose tout de même quelque chose de visible.

Pour conclure sur ce point, si le temps est venu pour vous de changer de casque, et que vous vous déplacez à vélo, même de temps en temps, il est intéressant de considérer ces options.

Lazer-Urbanize-MIPS-Taillight-Commuting-Rain_2048x2048

Pour plus de sécurité, ne comptez pas que sur votre casque !

Ne sortez jamais sans lumières, surtout entre le 1er octobre et le 1er avril. Pour cela, combiner un casque et des lumières est une bonne stratégie.

Seulement, ne comptez pas exclusivement sur ces casques et ces lumières. Ce sont plus ce que l’on appelle des «feux de positions». Si vous avez réellement besoin de voir votre chemin (et c’est ce qui est le cas pour la plupart d’entre nous, même en ville), et si vous roulez au quotidien durant toute l’année, ne négligez pas l’achat de phares convaincants et pratiquez la «conduite défensive». Bon vélo !

La sélection de casques à lumières

Nutcase Vio, Lazer Urbanize, Abus Hyban, Smith express, magasinez notre sélection de casques urbains.